septembre 2013
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

albert-jacquard

La nouvelle du décès d’Albert Jacquard m’a fait beaucoup de peine, hier.
Comme tous ceux qui l’ont rencontré, j’ai été marquée par son intelligence remarquable, sa bonté, sa gentillesse, sa disponibilité.
Notre rencontre a eu lieu il y a douze ans.
J’en ai reparlé sur Ecriplume il y a deux ans environ.
Je savais qu’il devait donner une conférence en Suisse romande, et je lui avais adressé une lettre pour lui demander s’il accepterait de me consacrer quelques instants.
J’avais peu d’espoir.
Il ne faisait qu’un passage éclair en Suisse, était très sollicité et je ne représentais pas un grand journal.
Pourtant, il a accepté.
Pour lui, il n’y avait ni « grands » ni « petits » journaux.
Il y avait des gens transmettant des messages et méritant  de se voir consacrer du temps et de l’attention.
Il a fait en sorte de bousculer son emploi du temps pour pouvoir répondre à mes questions.
La rencontre a eu lieu au Buffet de la Gare de Lausanne.
J’ai été frappée par l’extrême gentillesse de cet homme lucide, réaliste, rempli d’empathie pour les autres.
Cette rencontre a été marquante pour moi.
J’ai énormément appris de lui, de ses écrits.
Lorsque je l’ai rencontré, il avait le regard pétillant, le pas allègre.
La maladie ne l’avait pas encore touché, son épouse vivait encore.
Il venait de traverser des événements marquants, une rencontre importante avec Yasser Arafat, avait des projets, qu’il a réalisés par la suite.
J’ai été très impressionnée par cet homme à la fois brillant scientifique et bel humaniste militant.
Le temps a passé.
J’ai continué à acheter et lire la plupart de ses ouvrages.
Je l’ai revu plus tard à la télévision, en simple téléspectatrice.
Sa voix révélait sa faiblesse physique, et même si son esprit restait percutant, son regard s’était figé.
Cet homme qui a vécu des événements dramatiques au cours de son existence  a beaucoup donné, beaucoup appris, a rendu compréhensible des sujets qui ne l’étaient pas forcément pour tous.
Il a fait avancer le savoir, la pensée,  sans jamais rester contemplatif…
Sa rigueur, son humilité et son altruisme vont nous manquer…

Martine Bernier

Premier article Ecriplume sur Albert Jacquard

Une réponse à Albert Jacquard: récit d’une rencontre

  • margo:

    Tout à fait de votre avis,Des iens étroit avec la Franche-Comté,c’était un grand homme un humaniste (son pére a été directeur de la Banque de France à Gray)Nous avons assisté à une de ses conférences en 2008.
    de 1941 à 1943 il a fréquenté le Lycée Augustin Cournot à Gray.Beaucoup de Lycée porte son nom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>