septembre 2013
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Il était d’un naturel plutôt docile.
Depuis cinq ans bientôt, mon ordinateur, MAx, un brave Mac modèle camion tout-terrain répondait à tous mes souhaits sans broncher.
Idéal…
Et puis, cette année, mû par je ne sais quel instinct de révolte couvant au fond de lui, il a décidé qu’il ne s’entendait plus avec mon logiciel de messagerie.
Qu’à cela ne tienne… pour une fois qu’il émettait un désir personnel, j’ai cédé en lui en offrant un autre.
Quelques jours plus tard, même scénario: Max et son nouveau logiciel ne s’entendaient pas.
Le grand mystère des atomes crochus…
Cette fois, j’ai pris conseil auprès d’un professionnel qui a eu beau faire… pas plus que moi, il n’a  réussi à réconcilier les deux entités.
En désespoir de cause, il m’a convaincue à installer Thunderbird.
Et la vie a repris, sans nuage.
Jusqu’au jour où ce logiciel pourtant réputé increvable a commencé à se faire capricieux.
J’ai tenté d’éradiquer puis d’ignorer les messages d’erreur me signalant qu’il n’arrivait pas à enregistrer un brouillon.
Je ne lui demandais pas de le faire, donc j’ai fait celle qui n’écoutait pas.
Jusqu’à hier.
Depuis plusieurs jours, je trouvais étrange de ne plus recevoir de nouvelles de personnes qui me sont proches, avec lesquelles j’entretiens une correspondance électronique suivie.
J’écrivais donc tous azimuts, inquiète.
Parallèlement, en consultant Ecriplume, j’ai réalisé que plusieurs messages et commentaires étaient arrivés sans que j’en sois avisée.
Bizarre…
Max, mon Mac, avait-il décidé de vivre sa vie sans me consulter??
Et c’est là que j’ai eu une idée lumineuse: mettre un peu d’ordre dans ses entrailles.
En ouvrant Thunderbird pour effacer les messages supprimés, mon attention a été retenue par le dossier des « Indésirables », que je vide régulièrement.
Il contenait… 275 messages!!
Je l’ai ouvert et j’ai constaté avec horreur que plus de 180 avaient un rapport avec Ecriplume (messages personnels et commentaires), et qu’une cinquantaine d’autres provenaient d’interlocuteurs personnels et professionnels qui attendaient ma réponse depuis deux ou trois semaines!!!
Le logiciel avait pris l’initiative de classer lui même certains destinataires dans son dossier indésirables.
Inutile de préciser que j’ai passé beaucoup de temps à trier, rétablir les autorisations et répondre à ces courriers perdus…

Aujourd’hui, je vais avoir une sérieuse conversation avec Max.
Il est temps que je le remette dans le droit chemin!

Martine Bernier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>