octobre 2013
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Une comédie de temps  en temps c’est rafraîchissant.
Hier soir, donc, direction le cinéma pour  voir ce film au nom imprononçable: Eyjafjallajökull .

J’aime bien Dany Boon et Valérie Bonneton: ce sont leurs noms qui m’ont donné envie de  tenter l’aventure.
Mon Capitaine, lui, était nettement plus réservé.
Et je dois bien admettre que, cette fois, il n’avait pas tort.
Je n’avais rien lu sur le film, j’y allais donc en parfaite innocence.
J’avais simplement vu les deux comédiens donner une interview commune, très drôle.
Le scénario est classique: un couple qui se déteste, divorcé depuis longtemps, doit se rendre au mariage de leur fille, à Corfou.
Mais l’irruption du volcan islandais provoque l’annulation des vols.
Au gré d’aventures rocambolesques, ils sont obligés de voyager ensemble.
Ca aurait pu être drôle, mais… ça ne l’était que rarement.
Comment des acteurs, aussi bons soient-ils, peuvent-ils défendre des personnages aussi antipathiques  que ceux qu’ils incarnaient ici?
Il aurait fallu des dialogues moins violents entre les deux principaux protagonistes qui  se détestent tellement qu’ils en viennent même aux mains.
Il y avait autant de haine entre eux qu’entre les personnages principaux de la fameuse « Guerre des Rose »  (les Rose étant un couple déchiré lui aussi, interprété par Michael Douglas et Kathleen Turner).

Nous n’avons pas quitté la salle avant la fin, et il y a même eu quelques rires.
Une fois de plus, c’est le scénario qui casse le film malgré les efforts des acteurs, obligés de ramer, ramer… jusqu’à Corfou.
Dommage …

Martine Bernier
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>