octobre 2013
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

b00bd4f9

Lorsque l’on prononce son nom, il n’évoque pas forcément quelque chose.
Pourtant, nous avons tous vu au moins une fois son oeuvre principale, celle qui est taillée dans la pierre du Mont Rushmore, aux Etats-Unis.
Les visages de quatre des présidents américains, une oeuvre gigantesque dont l’histoire est aussi fascinante que la sculpture en elle-même.

Tout a commencé avec une idée de l’historien Doane Robinson , gouverneur de l’Etat du Dakota du Sud.
Il faut attirer les touristes dans cette région des Black Hills. et pour ce faire, le gouverneur a l’idée d’utiliser le mont mythique pour y sculpter les visages géants des  présidents.

Son premier soin est d’approcher Gutzon Borglum.
Elève de Rodin, ce dernier s’est fait remarquer notamment en réalisant un impressionnant bas-relief : « Les leaders des Etats Confédérés » sur Stone Mountain.

Gutzon Borglum

Gutzon Borglum

Le sculpteur accepte de faire le déplacement, visite les lieux et confirme que le projet est réalisable.
Après de premiers tests, l’endroit destiné à recevoir la sculpture monumentale est choisi et les négociations commencent avec le président américain Calvin Collidge et les membres du Congrès.
Finalement, après avoir accédé à la demande du président souhaitant que deux républicains et deux démocrates soient

Les leaders des Etats Confédérés

Les leaders des Etats Confédérés

représentés, retraçant un panorama équitable de la vie politique américaine, Gutzon s’est mis au travail…
Deux ans s’étaient écoulé depuis l’approbation des autorités lorsque, en 1927, la montagne a commencé sa mue.
Aidé par  400 ouvriers, le sculpteur a sculpté les quatre visages de 18 mètres, donnant un aperçu des 150 premières années de l’histoire des Etats-Unis.
C’est l’artiste qui a choisi ses modèles.
De 1927 à 1941, le travail a connu bien des péripéties…
Le 4 juillet 1934, le visage de George Washington est enfin terminé.
Celui de Thomas Jefferson, à la droite du précédent, rencontre un problème majeur en cours de construction.
Le granit présente un défaut et les travaux doivent être interrompus.
Le visage est effacé à grands coups d’explosifs en 1934 également, pour être recommencé à droite de son prédécesseur.
En 1936, il est officiellement inauguré et l’équipe s’attaque à l’effigie d’Abraham Lincoln.
Celui-ci est terminé en septembre 1937, suivi, en 1939 par  le visage de Théodore Roosevelt.
Entretemps, une demande de fonds supplémentaire a été déposée, en 1937, dans l’espoir de pouvoir rajouter le visage de Susan B. Anthony, célèbre militante des droits civiques qui s’est battue pour le suffrage des femmes.
Mais la demande est refusée… aucun visage féminin ne viendra rejoindre ceux des présidents sur le Mont Rushmore….
En mars 1941, Borglum meurt d’une embolie sans voir son oeuvre entièrement terminée.
C’est son fils qui prendra le relais et mènera le chantier à son terme.
Pas tout à fait, cependant puisque, par manque de fonds, le projet qui prévoyait de réaliser les bustes des présidents a été abandonné, se limitant à leurs visages.
Au total, l’oeuvre aura coûté 989’992,32 dollars.

Depuis sa création, le monument a la faveur du public, du cinéma et des médias.

Quel que soit l’angle sous lequel les photos que je regarde sont prises, je reste en admiration devant le travail de ces hommes dont aucun n’a perdu la vie sur le chantier.
Et devant Gutzon Borglum qui a laissé une oeuvre décidément magistrale…

Martine Bernier
rushmore01

2 réponses à L’exploit de Gutzon Borglum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>