décembre 2013
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

"Femme voilée" d'Antonio Corradini

Les sculptures représentant des personnages voilés m’ont toujours fascinée.
Réussir à rendre léger, transparent et vaporeux un » tissu » né du marbre est un prodige…
Il y a quelques jours, j’ai écouté l’interview de Jean-Jacques Breton, spécialistes des Arts Premiers.
Il passait au journal de France 2 pour un livre qui paraissait pour les fêtes: « Louvre insolite ».
Parmi les oeuvres abordées, il a présenté la « Femme voilée » d’Antonio Corradini, qui se trouve donc dans le prestigieux musée parisien.
J’ai été captivée par le sujet.
Quelques jours plus tard, la hotte du Père Noël contenait le livre présenté.
Mon Capitaine me connaît bien…
Ces deux derniers jours, un gros refroidissement finalement plutôt bienvenu, m’a clouée à la maison, m’empêchant d’aligner deux pensées cohérentes.
J’ai donc passé du temps à feuilleter les nouveaux venus de ma bibliothèque.
Parmi eux, le catalogue de l’exposition « Méditerranée » de la Fondation Gianadda dont j’ai longuement parlé voici quelques jours,  un ouvrage sur le peintre Seurat, et celui-ci, superbe livre mettant en valeur des oeuvres souvent méconnues.
La Femme voilée se trouvait en couverture.
J’ai d’abord appris… qu’elle est grande: 1m38 de hauteur.
Sans doute suis-je passée devant elle lorsque je suis allée au Louvre ces dernières années.
Mais je ne l’ai pas remarquée, peut-être prise dans une vague de touristes qui, comme moi, visitaient le site ce jour-là…
Cette statue a fait son entrée au Louvre en 1976.
La femme qui a servi de modèle n’a pas été identifiée, et les spécialistes pensent que la sculpture représente une allégorie de la Foi. 
Ce qui, je l’avoue, me rend un peu perplexe: pourquoi la Foi est-elle représentée par une femme à moitié dénudée?
Elle compte parmi les oeuvres que nous devons à Antonio Corradini dont certaines statues figurent dans la chapelle San Severo de Naples, haut lieu européen de l’ésotérisme.
Contrairement à ce que j’espérais, l’auteur ne dit rien de plus sur la Femme voilée en elle-même.
Sur le site du Louvre, j’ai appris que Corradini (Este 1668 – 1752) était devenu spécialiste dans l’art de sculpter des figures voilées qu’il utilisait pour représenter la Foi, donc, mais aussi la Pudeur, Sarah, la Vérité…

Celle qui m’occupe se trouve au rez-de-chaussée du Musée, dans la section 4.
Comme je n’ai rien trouvé d’autre de sérieux sur Internet à son propos, j’ai élargi le sujet.
Et j’ai été troublée par les oeuvres que j’ai trouvées, attribuées à cet homme qui était décidément un artiste brillant…

 

Martine Bernier

La Pudeur- Antonio Corradini

LaMartine Bernier Pudeur – Antonio Corradini


"La Pureté" Antonio Corradini

« La Pureté » Antonio Corradini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>