avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

IMG_1254

 

Elle est là, immense, riche, généreuse.
Un spatiphyllum magnifique, Fleur de Lune pour les intimes, qui, lors de notre première rencontre, il y a quatre ans, était en piteux état.
Je l’avais soignée… et elle était devenue la plus belle des plantes vertes.

Je l’avais prise dans mon bureau où elle trônait près de la fenêtre, sur une pile de trois coffres en bois.
Jusqu’à samedi, tout allait bien.
Et puis…. il a fallu que les temps changent.
J’ai à nouveau besoin d’accéder plus régulièrement au contenu de mes coffres.
Il suffisait de changer la plante de place, me direz-vous?
Pas si simple…
Rempotée, heureuse, épanouie, elle n’avait plus rien avoir avec le petit machin rabougri qu’elle était dans sa jeunesse!
Aujourd’hui, elle est trop fois plus grande, plus large, triomphante.
Lui trouver un nouvel habitacle devient difficile dans notre Nid où nous manquons un peu de place.
Depuis plusieurs jours, je la regardais, allant jusqu’à envisager le pire: m’en séparer.
J’ai eu l’impression qu’elle comprenait le danger qu’elle courait.
En deux jours, elle a sorti deux fleurs blanches, comme elle le fait régulièrement.
A la différence que, comme c’est arrivé deux ou trois fois par le passé, l’une de ces fleurs dégage un parfum capiteux auquel je ne résiste pas.
J’ai un jour lu que les fleurs de cette plante étaient parfumées si les conditions lui convenaient.
Elle se sent bien avec moi… la donner serait presque une trahison de ma part.
Je ne pouvais pas faire cela.
J’ai compris que si je me séparais d’elle, elle me manquerait…
Il y a deux jours, donc, avec mon Capitaine,  nous avons évacué deux autres  plantes qui se trouvaient sur   un meuble de rangement à roulettes, devant l’une des 02_pflegeleichte_pflanzen_innenraeume35_mittelfenêtres de mon bureau.
Le lendemain matin, en pénétrant dans la pièce, il faisait sombre.
Majestueuse, énorme, elle prenait tellement de place qu’elle arrêtait la lumière.
Pendant un instant, j’ai repensé à la donner… mais j’ai été capturée par le parfum de sa fleur.
J’ai donc choisi une solution magistrale: j’ai changé l’agencement de mon bureau, déplaçant le meuble pour l’y installer de telle façon qu’elle ne bouche plus la fenêtre.
J’ai coupé une ou deux feuilles et je sais que je vais devoir en retirer d’autres, même si, sentimentale que je suis, je répugne à la martyriser.
Ravie de la nouvelle organisation de mon antre, je dois encore trouver une place plus adéquate pour différents objets que j’ai dû bouger pour case le meubles.
Mais ma Fleur de Lune, elle, est installée!

Hier, lorsque mon Capitaine s’est réveillé, je lui ai dit:
- J’ai trouvé la solution pour la plante! Et j’ai accès à mes coffres! Tu veux voir?
Il s’est dirigé vers mon bureau, a jeté un coup d’oeil.
J’ai tout de suite vu sur son visage qu’il n’adhérait pas.
- Je préférais avant… ça déséquilibre la pièce.
Après l’avoir interrogé, j’ai compris que ce sont les objets SDF qui le gênent.
Mission du jour: après avoir trouvé un nouveau trône au spathiphyllum, il va falloir reloger les errants!
En un mot comme en cent: … au secours!!!

Martine Bernier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>