juillet 2017
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Pomme est inquiète.
Lorsque nous partons en vacances, elle l’est déjà à la simple vue des valises qui se préparent.
Là, dès que l’un de nous s’attaque à remplir un carton ou, pire, à démonter un meuble, elle nous contemple d’un but à l’autre de l’opération.
Autre indice de  son malaise: elle ne me quitte plus d’une semelle.
En temps normal, elle est déjà très présente, mais là… elle est collée à moi comme si elle craignait que je ne l’oublie quelque part.
Fini pour elle les grasses matinées où elle reste dans son panier pendant une bonne demi-heure avant de me rejoindre dans mon bureau.
Elle reste près de moi tout le temps, me guette, et pose sur moi un regard mi-inquiet, mi-interrogateur.
Alors?
Alors… je fais avec elle comme je fais avec Aurélien, 2 ans 1/2: j’explique longuement ce qui va arriver.
Dès que je suis seule avec elle, je lui parle en employant des mots dont je sais qu’elle connaît la signification.
Je les assemble en espérant vaguement qu’elle fera le lien entre eux.
Hier, alors que nous étions toutes deux dans mon bureau, elle dans son panier, moi devant mon écran, j’ai réalisé qu’elle ne me quittait pas des yeux.
Je me suis tournée vers elle et j’ai commencé mon discours:
- Tu ne dois pas avoir peur… Nous allons changer de maison, mais tu vas venir avec nous! Et là-bas, tu seras beaucoup mieux qu’ici: tu auras un très grand jardin, beaucoup de place… Et puis tu auras des copains, tu vas voir! Nous prendrons tes nonosses, tes jouets, tes paniers… Aurélien et Sébastien viendront souvent, ne t’en fais pas. Et puis… tu verras plus souvent Eya et Héloïse!

Elle avait le regard rivé sur moi.
A chaque prénom et à chaque mot qu’elle comprenait, elle penchait sa petite bouille ronde à droite, puis à gauche, comme si elle buvait mes paroles.
Lorsque j’ai eu terminé, elle s’est levée, est venue poser ses pattes avant sur moi et s’est étirée pour me léchouiller la joue.
Puis elle est retournée dans son panier et s’est rendormie.
Rendormie… jusqu’à la prochaine fois…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>