septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Catégories

mar1-351x500

Claude Monet ne se contentait pas d’être le Maître que l’on sait… il  possédait également une magnifique collection d’estampes japonaises auxquelles, comme son ami Georges Clemenceau, il vouait une grande admiration, recevant et achetant régulièrement des tableaux à ses amis artistes.
Il les soutenait ainsi financièrement tout en se constituant un petit musée personnel composé de toiles qu’il aimait, et à propos duquel il était extrêmement discret.
Au fil du temps, sa collection a grandi, devenant un véritable trésor…
Mais après sa mort, son fils Michel Monet a dispersé ce patrimoine paternel.
Il a donc été compliqué, pour les organisateurs de l’exposition Monet Collectionneur, au Musée Marmottan Monet, de réunir ces peintures, dessins et sculptures de Delacroix, Corot, Boudin, Jongkind, Manet, Renoir, Caillebotte, Cézanne, Morisot, Pissarro, Rodin ou encore Signac.
Le Musée Marmottant précise d’ailleurs: « La tâche était d’autant plus difficile que l’inventaire après le décès de Claude Monet  ayant été détruit, et son fils ayant transporté la plupart des peintures dans une autre résidence, toute tentative de reconstitution précise et figée de l’environnement du peintre devient inutile. La collection, comme un monument, est probablement un objet en devenir qui connaît peut-être des périodes de relative stabilité, mais que son auteur ne considère jamais comme achevée et définitivement installée. De nombreuses oeuvres encore ont sans doute appartenu à Monet pour lesquelles nous ne disposons d’aucun historique. Monet bénéficie alors de moyens financiers considérables. Malgré ses soucis de santé et en dépit d’une certaine lassitude consécutive à la disparition d’Alice en 1911, il en use modestement pour augmenter sa collection de quelques nouvelles et jeunes recrues. Mais des sommes importantes devaient encore être disponibles. Elles ont dû être consacrées à l’acquisition d’oeuvres que d’autres recherches permettront peut-être un jour de réintroduire dans la chronologie de la constitution de la collection de Claude Monet. »

Aidés dans leur tâche par les plus grands musées et par les collections privées, les responsables ont réussi à constituer cette exposition exceptionnelle à voir à Paris jusqu’au 14 janvier 2018.

Martine Bernier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>