octobre 2017
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Archives quotidiennes : 7 octobre 2017

Lady in a Garden

Lady in a Garden

Je me répète sans doute en disant que je suis attirée par les peintres anglais inspirés par l’époque romantique.
Parmi eux Edmund Blair Leighton a traité beaucoup de sujets issus des scènes du Moyen Age, genre qui ne me séduit pas particulièrement.
Mais, voici quelques jours, j’ai découvert une autre de ses toiles: La Dame au jardin qui, elle, m’a interpellée.
En la contemplant et en la comparant à d’autres qui me plaisent beaucoup également, signés de la main d’artistes britanniques, j’ai réalisé que, ce qui m’intéresse dans ce genre de tableaux n’est pas uniquement lié à la peinture, à la tEdmund_Leightonechnique, au thème.
Non: tous suggèrent une histoire, l’ébauche d’un scénario que nous pouvons poursuivre à notre guise.
Regardez le jeune homme qui ouvre la porte du jardin et qui guette la dame en blanc…
Son prétendant, son fiancé, son mari, son amant?
Et nous voilà propulsés dans la trame d’un roman de Jane Austen…

Celui qui a peint cette toile où la végétation est particulièrement réussie s’appelle donc Edmund Blair Leighton.
Son père était lui-même un artiste, mais son fils, qui avait deux ans à sa mort, l’a à peine connu.

L'adoubement

L’adoubement

Edmund est connu pour avoir trempé ses pinceaux dans « l’art Arthurien », mi-épique, mi-romantique.
L’un de ses tableaux les plus connus est L’adoubement  qu’il me semble avoir toujours connu.

Si je n’y suis pas vraiment sensible à ce style, je reconnais que la Dame au jardin m’a réconciliée avec Mr. Leighton!

Martine Bernier