novembre 2017
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Voici quelques mois, avant que je ne quitte la Suisse, ma fidèle imprimante multifonctions a rendu l’âme.
J’avais donc dû la remplacer allant jusqu’à consacrer un texte à ma nouvelle acquisition.
Sur le conseil du vendeur, j’avais fait une infidélité à la marque que j’utilisais depuis des décennies, et j’avais choisi une machine d’une marque concurrente et réputée, qui m’avait été vendue comme étant très performante… et rouge de surcroît.
Le vendeur m’avait alors expliqué que la marque que j’appréciais était la plus décriée, selon lui et que, avec celle-ci, je serais au nirvâna.
Je lui ai avoué que j’étais surprise: pour ma part, je n’avais jamais eu que de bonnes expériences… mais bon.
Devant mon beau bolide cramoisi, j’avais craqué… mais pas longtemps.
Rapidement, j’ai réalisé que mon nouvel outil était moins pratique, moins rapide et moins performant que le précédent.
Depuis que nous avons déménagé, il ne s’est pas amélioré.

Un matin de cette semaine, mon Capitaine me demande si je peux lui imprimer un document urgent.
Montre en main, l’impression a duré 27 minutes.
Et j’ai eu de la chance: elle a exceptionnellement été jusqu’au bout, ce qui n’est pas toujours le cas.
Au cours de ces dernières semaines, j’avais renoncé au Wi-Fi pour son utilisation, la connectant pas câble en me disant que cela améliorerait la situation.
Mais là… 27 minutes pour une feuille!!
J’ai craqué et nous sommes partis racheter une imprimante.
Cette fois, je n’ai fait appel à aucun vendeur.
J’ai fait le point sur Internet avant de partir, et je savais exactement ce que je voulais en arrivant.
Et nous sommes repartis avec l’une des dernières-nées de Hewlett Packard sous le bras.
HP étant la fameuse marque avec laquelle je vivais jusqu’alors une belle complicité…. et que je ne compte plus abandonner
De retour à la maison, il m’a fallu six minutes montre en main pour installer l’imprimante et la mettre en fonction, avec la Wi-Fi.
Soit 21 minutes de moins qu’il n’en avait fallu à la précédente pour imprimer un feuillet.
Plus besoin non plus de m’inquiéter pour les cartouches d’encre, savoir où les trouver et penser à en avoir en réserve: je suis abonnée à un service me permettant de commander mes cartouches dès que nécessaires par l’intermédiaire de l’imprimante qui s’occupe de tout.
Pour cela, je règle le forfait qui convient à ma consommation et le tour est joué.
Depuis son arrivée, mon nouveau joujou a scanné, imprimé, photocopié… rapidement et sans accroc.
Quant à l’imprimante qui m’a abandonnée, mon Capitaine l’a adoptée.
Il va tâcher de l’apprivoiser pour qu’elle lui serve au moins de scanner privé…
Moralité: les bolides rouges ne sont pas faits pour moi.
Je n’aurai jamais de Ferrari.

 

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *