novembre 2017
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

IMG_0495-ConvertImage

Il est évidemment hors de question que je diffuse sur Internet des photos de Lui… Mais en voici une version filtrée à la mode picturale!

Vendredi.
Je travaille dans mon bureau lorsque je vois entrer un bel officier en grande tenue.
Mon Capitaine…
J’ai eu un choc.
Je ne l’avais encore jamais vu vêtu de cet uniforme.
Par la même occasion, j’ai découvert, sur sa veste, les médailles et les barrettes qui sont les témoins de sa carrière militaire.
Son autre vie…

- C’est pour la cérémonie du 11 novembre?
Oui. Je vais y aller, demain. Tu m’accompagnes?

Cela allait de soi.
Je ne l’ai pas connu à l’époque où il était encore en fonction: je n’allais pas manquer l’occasion!

Samedi 11 novembre.
L’Armistice de 1918 est salué par une petite cérémonie officielle, dans le village.
Nous nous y rendons.
Pour moi, c’est une première.
Je suis touchée d’être là, rendant par la même occasion hommage à mon grand-père qui a été soldat durant cette horrible guerre, et qui a été gazé dans les tranchées.
Il en était sorti vivant, mais à quel prix…
Mon Capitaine s’aligne à côté des officiels.
En civil déjà, grâce à sa stature, il en impose.
Là, il est martial, grave, et les regards qui sont portés sur lui me touchent.

Le maire a prononcé un discours sobre, ponctué par la lecture des noms des hommes tombés pour la France, dont le souvenir reste gravé sur le Monument aux Morts.

En les écoutant, j’ai réalisé que, lors de la Grande Guerre, ce petit village qui compte aujourd’hui moins de 350 habitants, a déploré la disparition de plusieurs jeunes, dont certains étaient membres de la même famille.
La Seconde Guerre Mondiale a emporté un autre enfant du pays, et un autre encore a perdu la vie en Indochine.
Lourd tribu pour une commune dont la superficie ne dépasse pas 5 km2…

Ce 11 novembre, chaque commune a célébré l’Armistice en organisant des cérémonies comme celle-ci.
La pluie a, paraît-il découragé pas mal de monde à se déplacer.
Mais même sous nos parapluies, nous étions une bonne quarantaine à être présents.
Et parmi nous, des enfants qui ont tenu à être là comme chaque année pour chanter la Marseillaise.
Emouvant…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>