Catégories

 

Unknown

 

Et hop!
La dernière soirée de 2017 a été douce et très tendre… et me revoici à pied d’oeuvre.
Je m’aventure à l’extérieur pour découvrir un ciel menaçant, mais une accalmie après les pluies de cette nuit.
Le jardin semble bouder…

Pourquoi ces détails?
Parce que, à partir de ce 1er janvier, j’ai décidé de faire entrer dans nos vies le célèbre agenda Truffaut que j’avais demandé au Père Noël, et que j’ai bien l’intention d’y noter notamment les variations du temps.
Ceux qui ont la chance de disposer d’un jardin savent en principe de quoi il s’agit.
Cet incontournable est le bréviaire des jardiniers, leur offrant des conseils au quotidien, des photos enchanteresses et permettant de prendre des notes au quotidien.
Il est beau, convivial et pratique…

Et pour débuter cette année, j’ai très envie de vous livrer la phrase pleine de sagesse qui y introduit le mois de janvier.
Elle est attribuée au célèbre chef indien Géronimo:

« Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été  péché, alors on saura que l’argent ne se mange pas. »

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>