février 2018
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

Catégories

Lorsque je vivais en Belgique, mon enfance et mon adolescence ont été marquées par un trio de comédiens hilarants qui jouaient au Théâtre des Galeries, à Bruxelles.
Il s’agissait de Christiane Lenain, Jean-Pierre Loriot et Serge Michel.
Les pièces dans lesquelles ils jouaient étaient diffusées à la télévision, ce qui avait contribué à les rendre extrêmement populaires.
Et ils le méritaient: ces trois-là nous faisaient pleurer de rire…

Christiane Lenain était une star en Belgique.

Christiane Lenain
Une comédienne magnifique´ à la fois très drôle et capable d’émouvoir son public en un regard.
Malicieuse, touchante et tendre, elle avait un talent fou, un charme irrésistible, était adorée du public.
Excellente dans tous les répertoires, elle brillait dans les pièces de boulevard.
Elle avait notamment campé une « Mme Sans-Gêne » inoubliable, et les Belges me comprendront si je dis qu’il m’est difficile de visualiser le « Mariage de Mademoiselle Beulemans » sans penser à elle.

Serge michel

Serge Michel, qui fut son partenaire dans de nombreuses pièces, avait une classe naturelle dont il se servait pour enrichir ses rôles.
Docteur en Droit et Docteur et Histoire de l’Art et en Archéologie, il a trouvé sa voie sur les planches, devenant lui aussi un comédien fétiche dans son pays…

v_86491

Jean-Pierre Loriot

Jean-Pierre Loriot, enfin,  avait comme ses acolytes une image de comédien comique.
Il évoluait dans le répertoire du vaudeville avec une aisance absolue.
Pourtant, il avait confié en interview que l’image qu’il véhiculait n’était pas celle qu’il aurait voulu avoir.

Lorsque ces trois-là étaient à l’affiche, les spectateurs ne manquaient pas le rendez-vous: ils étaient la garantie de passer un moment joyeux… même si la pièce était faible.
Leur talent et le plaisir manifeste qu’ils avaient à jouer ensemble, portés par un public acquis d’avance, leur permettait de faire oublier mes éventuelles failles dans les dialogues.
Tous trois nous ont quittés depuis plusieurs années déjà, mais je pense souvent à eux, et toujours avec le sourire.

Martine Bernier

2 réponses à Le délicieux trio

  • Daniel:

    Nous venions,mes parents et moi, de nous installer à Bruxelles, et c’est à ce moment que nous avons eu notre première TV.
    On ne ratait jamais une de leur pièce retransmise à la TV.

    Hier, on nous annonçait le décès d’un autre monsieur de la TV de l’époque : Paul Danblon , une autre figure de la TV.
    Peut-être t’en souviens-tu également.
    Toute une époque !

    Daniel

    • Martine Bernier:

      Paul Danblon, oui, bien sûr: un journaliste brillant… Je me souviens aussi de Georges Désir, de Roger Laboureur, Arsène Vaillant, de Luc Varenne, et de bien d’autres!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *