février 2018
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

Catégories

sucettes

– Mamitine, je voudrais une sucette…
– D’accord. Si tu veux, tu peux prendre une sucette comme celles que j’aimais beaucoup quand j’étais petite… 

sucette-retroAurélien, 3 ans, acquiesce et se délecte de l’une de ces sucettes délicieusement rétro  pendant que je lui raconte l’histoire du « p’tit maga », cette minuscule boutique que nous fréquentions lorsque nous étions enfants et qui ne contenait que des bonbons.

– Tu vois, j’ai trouvé dans un magasin, ici, un bocal de mes bonbons préférés, que je croyais ne jamais revoir. Mmmmm… ils sont très bons! Tu eux les voir?
– Oui! Oh… ils ont des coeurs! Je peux goûter? Tu m’en donnes un?
– Demain, si tu veux!

Dimanche matin.
Peu après 7 heures, la porte de ma chambre s’ouvre doucement.
Aurélien a déjà envie de retrouver nos jeux.
Je me prépare et l’emmène au salon en lui disant qu’il est quand même un peu tôt…
– Non, non, c’est l’heure!
– Mais… l’heure de quoi?
– L’heure de jouer à deux!


Que voulez-vous répondre à ça…
Au cours de la matinée, nous passons un long moment en tête-à-tête au cours duquel nous rions beaucoup, jouons donc, nous confions nos secrets.
Et cela commence par une déclaration qu’il m’a déjà faite un peu plus tôt à la table du petit-déjeuner, et qu’il me renouvelle:
– Mamitine, tu sais, je t’aime comme tous les Babybel du monde!
– Wouaaaah! Ca, c’est énorme! Et  bien moi, je t’aime comme toutes les mimolettes du monde!

Il rit en soupirant d’aise.
– Dis, je peux avoir ton bonbon, maintenant?
– Oui.

Il prend un bonbon dans le pot, puis un deuxième qu’il me tend:
– Tiens. On va le manger tous les deux en même temps… c’est mieux.
f001ac689f2e541302a3b2edfe37fb46--sweet-love-lollipopsEt nous voilà  blottis l’un contre l’autre à sucer nos bonbons avec des mines comblées et de petits commentaires émerveillés.
Ils sont trop bons les bonbons que tu aimais bien! On est bien, hein, Mamitine?
– Oui, on est vraiment bien…

Se tournant vers Pomme couchée à côté de nous, il s’inquiète:
– Et toi, Pomme, tu es bien? Mais? Elle est où, ta tête?
C’est vrai que dans l’amas de poils, impossible de faire la différence entre la tête et la queue.
Ce n’est que lorsque je l’appelle et qu’elle dresse les oreilles que nous décernons l’endroit de l’envers.
Elle nous adresse un regard interrogateur irrésistible.
Eclat de rire d’Aurélien.
Moment magiques.

******

– Mamitine, toi, tu ne seras jamais âgée.
– Heu… si, il y aura quand même un jour où…

– Non!!! Tu ne seras jamais âgée! Et jamais malade. Et on jouera toujours ensemble! TOU-JOURS! D’accord?
– Je te promets que je vais faire de mon mieux.
– C’est bien! Dis, quand je vais aller dans la voiture avec papa, tu me donneras encore un bonbon « de toi »?
– Encore un? Ce n’est pas un peu beaucoup, ça?
– S’il te plaît!
– Bon, d’accord… juste un « pour la route ».

Il m’adresse un regard et un sourire désarmants et ajoute:
– Ca  fera un petit goût de Mamitine.
– Pour la route?
– Oui, pour la route!

Martine Bernier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *