Catégories

Huitième jour au fond du lit. Il me semble que cela ne m’était jamais arrivé aussi longtemps, ou peut-être n’en ai-je pas le souvenir.  Comme je n’ai pas d’autre choix que de prendre mon mal en patience, je remplis mes journées de petites choses qui me permettent de m’évader… quand même.

Et j’ai toujours en tête cette fameuse fable de Lafontaine dont j’ai déjà parlé ici, me semble-t-il, et donc les premiers mots me poursuivent: « Un lièvre en son gîte songeait, car que faire en un gîte à moins que l’on ne songe? »

La possibilité de réfléchir est en soi un cadeau extraordinaire !

Martine Bernier

PS:  J’oubliais… la fable… il s’agit de: Le Lièvre et les Grenouilles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>