avril 2018
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

L’une des grandes questions du printemps est pour moi: « Est-ce le moment ou non d’offrir à Pomme sa coupe des jours chauds? »
J’ai toujours peur de la faire trop tôt et qu’elle prenne froid.
Mais là… cela faisait plusieurs jours qu’il faisait beau et chaud, et mon Mogwaï n’était visiblement pas bien dans son pelage et dans sa peau.
Hier donc, je lui ai proposé sa séance de toilettage.
Elle sait parfaitement de quoi il s’agit.
Lorsqu’elle m’a vue prendre deux paires de ciseaux, une petite poubelle en plastique, et que je lui ai proposé: « on va faire une belle Popomme? », elle a sauté avec enthousiasme sur le canapé puis sur la petite table basse du salon qui nous sert de salon de toilettage pour l’occasion.
Trois quarts d’heure plus tard,  elle bondissait à la rencontre de mon Capitaine, joyeuse et ravie de ressembler à nouveau à ce qu’elle est: un petit bichon havanais mince et mignon.

Seulement voilà…
Ce matin, elle est sortie avec mon Capitaine pendant que je me préparais.
Il faisait gris mais sec.
A mon arrivée dans mon bureau, j’ai ouvert la porte pour aller rendre visite à mes poules.
Ne sachant pas qu’elle était sortie, j’ai proposé à Pomme de m’accompagner et je suis partie… sous la pluie.
– Flûte… Il suffit que je te coupe les poils pour qu’il recommence à pleuvoir le lendemain!

Je suis allée dans le poulailler, ai fait un brin de causette aux Boulettes, puis suis resortie en appelant mon Mogwaï.
En principe, pendant que je m’occupe des Quatre Grâces, elle vérifie que tout va bien dans le jardin et me rejoint ensuite.
Sauf que là… pas de Pomme à l’horizon.
Je l’ai appelée plusieurs fois avant de jeter un coup d’oeil vers mon bureau.
Elle était restée à l’intérieur, assise sur le petit paillasson, et me regardait me mouiller inutilement à ses yeux.
Quand je suis rentrée, elle m’a accueillie avec des manifestations de joie qui m’ont amusée.
Je crois que je ne dois plus m’inquiéter de la toiletter trop tôt ou non.
Elle sait parfaitement mener sa barque: quand elle n’a pas envie de prendre l’eau ou de prendre froid… elle ne sort pas, tout simplement!

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *