Catégories

Entre les divers rendez-vous, les tâches importantes et les visites programmées des amis et de la famille, le calendrier est un allié incontournable de nos vies.
Epoque oblige, j’utilise bien sûr le calendrier électronique de mon ordinateur qui, grâce au merveilleux iCloud, se retrouve également sur mon téléphone et ma tablette.
Comme tout le monde ou presque, donc.
Sauf que… le merveilleux iCloud en question a toussé.
Il y a deux jours, par je ne sais quelle machination, les applications Notes et Calendrier de mon Mac se sont retrouvées dépouillées de données essentielles.
J’ai pu récupérer les notes grâce à mon iPad, mais plus la moindre trace d’un rendez-vous important dont je me souvenais qu’il était fixé en juillet.
J’ai donc rappelé la secrétaire de la personne que je dois rencontrer et lui ai expliqué que mon calendrier avait rendu l’âme.
Elle m’a redonné la date du rendez-vous en question et m’a interrogée:
- Mais… tout s’est effacé?
- C’est ce que je ne m’explique pas: plusieurs données ont disparu et d’autres pas. En tout cas, maintenant, je fais des copies de sauvegardes des applications gérées par iCloud!
- Le Cloud??? Non??? Je croyais que c’était fiable?!
- Moi aussi. Il l’était jusqu’ici, pour moi. Mais là… il a eu comme une faiblesse!
- Quelle horreur! En tout cas bon courage! Et je vais faire comme vous et sauvegarder mes données!

Après avoir raccroché, j’ouvre le calendrier et je commence à y noter le rendez-vous dans la case vierge correspondant à la date.
Et là… au fur et à mesure que j’écris, le rendez-vous apparait selon les données inscrites voici quelques semaines.
Elles sont donc là, mais invisibles!
Perplexe je suis…

Martine Bernier

2 réponses à Le calendrier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>