Catégories

Sachant que mon fils viendrait passer ce week-end avec son petit lutin et que nous serions rejoints par la fille de mon Capitaine, son compagnon,, j’ai eu une idée dont j’ai aussitôt parlé à ma tendre moitié:
– Et si nous faisions un feu de camp, samedi soir? Nous sortirions les guitares et les chansonniers, et nous ferions un pique-nique autour du feu!

Après avoir décrété que la suggestion avait du bon, mon Capitaine a disparu dans le jardin où il s’est adonné à de mystérieux préparatifs.
Jour après jour, j’ai vu apparaître des éléments qui, mis bout à bout, constituaient un véritable QG de campagne!
Un âtre en pierre a fait son apparition.
Puis, mon Capitaine est allé chercher du bois pour le feu.
Et pour qu’il ne traîne pas au milieu du jardin, il a construit un support en bambou, sans utiliser le moindre clou.
Un banc en pierre assemblé pour l’occasion a été installé non loin de l’âtre, rejoint par deux  grandes tables et des bancs de bois pour poser les plats du futur repas.
Puis il a été chercher le canapé de jardin pour compléter l’ensemble et quelques chaises qu’il a posées… dans une grande tente dressée pour l’intendance.
En deux temps trois mouvements, mon idée de base a pris une ampleur imprévue.
Nous serons plus que prévu, quatre générations se retrouveront autour du feu sur l’impulsion de Celui qui m’accompagne, et  la soirée va se transformer en petite fête.
Tout l’art de mon Capitaine!

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *