juillet 2018
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

IMG_2094

Dans le jardin à peine rafraîchit par l’orage de la nuit, les rosiers continuent à nous offrir leur deuxième floraison.
Et c’est ainsi que j’ai eu la surprise très inattendue de voir, durant la semaine, mon rosier Winchester Cathedral, qui avait déjà fleuri une première fois en m’offrant des fleurs immaculées, préparer des boutons hors norme.
Alors que la partie droite de la plante voyait grossir des boutons qui s’annoncaient blancs, couleur traditionnelle de ce beau rosier parfumé, la partie gauche, elle, révélait des pétales qui promettaient d’être roses.
J’ai patienté, imaginant que la couleur pouvait encore être modifiée lors de la floraison… mais non.
Quelques jours plus tard, le rosier m’offrait une fleur parfaitement roses.
Resterait-il rose à l’avenir?
Ce qui ne me déplaît pas, mais qui l’éloigne de ce qu’il est censé être…
Lorsque je me trouve devant une interrogation de ce genre, je me tourne immanquablement vers la personne de référence en la matière, à mes yeux: Mme Schusselé, dont j’ai plusieurs fois parlé ici, et qui possède l’un des plus  beaux jardins de roses que je connaisse, à Ollon, en Suisse.
Je lui ai donc adressé un petit mot auquel elle n’a pas tardé à répondre.Winchester Cathedral juillet 2018
Et elle m’a appris qu’elle aussi a parfois la surprise d’accueillir des fleurs de Winchester Cathedral roses.
Pourquoi?
Parce que ce rosier est une mutation du Mary Rose de David Austin.
Il lui ressemble comme deux gouttes d’eau.
La seule chose qui l’en différencie est sa couleur, rose pour le Mary Rose, blanche pour son descendant.
Et de temps en temps, ses origines réapparaissent à travers une fleur.
Ici, c’est aujourd’hui tout le rosier qui s’offre une incursion hors des sentiers battus.
IMG_2465Il s’apprête à fleurir rose à gauche et blanc à droite, à travers une bonne dizaine de boutons.

C’est beau, insolite et troublant.
Car pour moi, le message est clair: en matière de jardin en général  et de roses en particulier, ce n’est pas toujours nous qui décidons.

 

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>