juillet 2018
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Comme nous avions prévu de faire une soirée feu de camp samedi soir avec famille et amis, mon Capitaine avait installé un véritable camp pour accueillir confortablement tout ce petit monde.
Camp que nous avons inauguré la veille avec mon fils aîné et Aurélien, 3 ans, lorsqu’ils sont arrivés.
Pour Aurélien, c’était une première
Dans la nuit, attablés à la lueur de bougies, nous le rassurions pour apaiser sa petite crainte du noir dans cet immense jardin qu’il aime mais qui change de visage dans la nuit.
Quelques pipistrelles volaient autour de nous, il faisait très calme, et mon fils a lancé:
- Regarde comme c’est joli avec la lumière! Mamitine a le visage orange!

Evidemment, j’ai renchéri:
- Maintenant, je vais m’appeler Mamitine Mandarine. Et toi? Aurélien Orange?
- Non…
- Aurélien citron?
- Oui!!!

Chacun a hérité d’un nouveau nom, de Papa Rouge à Papyno Pamplemousse, puis nous sommes allés nous coucher.
Le lendemain, aux aurores, alors que la maison dormait encore, Aurélien m’a rejointe et nous sommes descendus dresser la table et discuter ensemble.
Assis en tailleur dans le fauteuil qui me faisait face sous la véranda, il m’a raconté mille choses et est revenu sur la soirée de la veille.
Apparemment, il avait réfléchi aux surnoms et à une proposition que j’avais faite concernant mon Capitaine, qui a beaucoup bronzé en quelques semaines:
- Papyno Pamplemousse, ça ne va pas. C’est mieux Papyno Chocolat.
– D’accord. Et nous?

Il regarde nos peaux, plus claires et répond :
- Mamitine et Aurélien  chocolat blanc!

Et il s’est écroulé de rire!
Moi aussi…

Martine Bernier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>