Catégories

15a2100b8c48847bedf49900ff50d5a2

Parmi les cartes postales consacrées aux vieux métiers, celle-ci m’a particulièrement interpellée.
Ce vendeur de plumeaux et d’éponges se transformait chaque jour en véritable étal ambulantes pour vendre ses articles.
Et j’imagine qu’il fallait en vendre beaucoup pour gagner sa journée…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *