Catégories

Il était pour nous important de remercier notre vétérinaire et son épouse, vétérinaire elle aussi, pour les soins qu’ils ont donné à Pomme et qui lui ont permis de revenir à la vie voici quelques semaines.
Nous avions donc programmé une soirée au cours de laquelle nous les avons invités à souper.
Comme d’habitude lorsque nous recevons quelqu’un, Pomme le sent des heures avant leur arrivée.
Son comportement change, elle est attentive à chaque bruit, surexcitée comme un enfant et fait la fête aux invités lorsqu’ils arrivent…
Mais cette fois… elle a reconnu le vétérinaire qui l’a opérée et qui s’occupe d’elle lorsqu’elle a besoin de soins, et sa femme qui a elle aussi été là pour elle quand elle en a eu besoin.
Elle leur a poliment dit bonjour, mais d’une manière étrange que je ne lui connaissais pas.
Sa queue d’habitude en panache pendouillait tristement comme lorsqu’elle est malade.
Elle n’allait pas quémander des caresses, restait collée à moi alors que ce couple formidable a été parfait avec elle.
La soirée s’est prolongée, et lorsque le moment de nous quitter est arrivé, Pomme n’a une fois encore pas eu sa réaction habituelle.
Nous devons normalement la retenir pour qu’elle ne sorte pas avec nos hôtes.
Là, elle restait prudemment dans le hall, n’acceptant de venir que lorsque je l’ai prise dans mes bras.
Et j’ai compris…
Quand elle a dû être soignée et opérée, notre voiture était au garage pour deux jours.
Le vétérinaire a eu la gentillesse de venir chercher mon Mogwaï chez nous, de la re-déposer le soir et la reprendre le lendemain matin.
Ce soir là, elle a visiblement eu peur de devoir repartir à la clinique vétérinaire.
Lorsque la voiture a démarré et elle a retrouvé sa bonne humeur comme par enchantement.
Ingrate, va…

Martine Bernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *