décembre 2020
L M M J V S D
« Nov    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Catégories

Ce mercredi, alors que je vivais la journée la plus chargée de la semaine, une lettre est arrivée dans notre boîte aux lettres.
Je l’ai ouverte et… j’ai été submergée par une avalanche d’amour.
A l’intérieur, deux cartes, toutes deux écrites de la main d’Aurélien, mon petit-fils,  des dessins, des mots émouvants…
J’ai aussitôt mis un petit message à mon fils pour lui dire combien cela nous a touchés.
Et il m’a étonnée en me disant que le petit avait décidé seul qu’il voulait nous écrire, et qu’il avait ensuite mené à bien son projet.
Mais les surprises ne se sont pas arrêtées là.
En début de soirée, mon téléphone a sonné.
J’ai décroché et je me suis retrouvée en FaceTime face à la bouille souriante de notre petit bonhomme.
Nous avons eu une merveilleuse conversation au cours de laquelle il m’a habilement précisé qu’il n’avait pas encore vu LE livre.
Ce livre dont il est le héros avec son Papyno, et qui sortira début janvier  au plus tard.
Ce qu’il ne sait pas, c’est que l’ouvrage est en cours d’impression et qu’il devrait arriver pour Noël.
Quelques heures avant le passage du Père Noël, je lui offrirai son livre qu’il m’a vue écrire et  illustrer, et dont il m’a soufflé le sous-titre.
Je suis au moins sûre d’une chose: ce cadeau-là ne risque pas de faire doublon et pourrait rester dans sa mémoire.

Martine Péters

Beaucoup, beaucoup de travail, en ce moment… et j’adore cela.
Mais, donc un peu moins de temps pour folâtrer sur Ecriplume aujourd’hui.
Je vous laisse donc en compagnie de mes deux Mogwaïs? Pomme et Kali, dont l’un des jeux favoris est de vérifier laquelle des deux  arrivera à s’approprier le jouet qu’elles convoitent toutes les deux…

MP

Lundi matin.
Grosse surprise au réveil: il a neigé!
La route comme le jardin sont recouverts d’une couche épaisse.
Je n’ai pas tardé à sortir pour prendre quelques petites photos, tandis que Kali découvrait  l’événement pour la première fois de sa vie.
Autant Pomme a horreur des changements de saison, refusant de mettre le nez dehors dès qu’il pleut ou, pire, qu’il neige, autant Kali s’est montrée curieuse, puis ravie par ce nouveau « jouet ».
Elle m’a suivie dans mon périple, excitée comme une puce, avant d’aller retrouver Pomme qui attendait frileusement au salon après une courte sortie.
Nous avons passé un bon moment sous la neige qui tombait toujours, avant de rentrer.
Ce fut un baptême pour notre mini-Mogwaï!

MP