Le pelage d’un chien est très important pour l’animal: il protège des intempéries et contribue à réguler la température corporelle. Par conséquent, il doit toujours être bien entretenu. C’est pour cette raison que QUATRE PATTES recommande un brossage régulier afin de garder les chiens en bonne santé.

Un soin approprié du pelage du chien passe tout d’abord par le brossage. Il aide à éliminer les poils morts, les squames, la saleté et évite la formation de nœuds. Ce dernier point est particulièrement important en raison de parasites pouvant se loger dessous. Quiconque entretient le pelage de son chien de manière régulière peut également y découvrir tiques et puces et ainsi prévenir tout problème de santé en les retirant à temps. De plus, la peau est massée grâce au brossage et favorise une meilleure circulation, ainsi qu’une stimulation des glandes sébacées servant à produire une graisse protectrice.

Un bain seulement dans des cas exceptionnels
Une peau saine protège les chiens aussi contre les bactéries et les virus. Pour que cette protection ne soit pas détruite, les propriétaires de chiens ne devraient laver leurs amis à quatre pattes que lors de cas exceptionnels. « Un chien ne doit être lavé que s’il a beaucoup de saletés accumulées dans son pelage ne pouvant être retirées par un simple brossage, ou, au grand dam de son propriétaire, s’il a de nouveau roulé dans des excréments ou autre chose ayant une odeur tout aussi désagréable » , déclare Lucia Oeschger, responsable de campagnes à QUATRE PATTES Suisse.

Le choix parfait pour le toilettage de chien
Dans le commerce, brosses et peignes sont disponibles pour chaque type de pelage. Chaque propriétaire doit être bien conseillé dans le choix des équipements de base. Des ustensiles inappropriées peuvent, par exemple dans le cadre d’un chien aux poils longs, s’avérer désagréable pour l’homme et le chien. Il est également important que le chien soit habitué à ces brossages dès son plus jeune âge.

Une huile de bain classique ou un quelconque produit pour bain moussant utilisés par une personne ne conviennent pas pour les chiens. Il faut prendre en compte le pH de la peau des chiens, en grande partie différente de la peau humaine, et ces produits attaqueraient le film hydro-lipidique de la peau de l’animal. C’est pourquoi les propriétaires de chiens devront recourir à un shampoing spécial pour les chiens au dos gras. Installer une surface antidérapante dans la baignoire pour le chien permet de le laver en toute sécurité. Quiconque se sent incertain à ce sujet peut consulter un toiletteur certifié qui prendra soin de manière professionnelle de votre chien et donnera de bons conseils au propriétaire.

L’alimentation aussi est importante
Une alimentation appropriée du chien contribue aussi à une peau saine et un beau pelage. Des précautions particulière doivent notamment être prises concernant le bon dosage de différentes vitamines, minéraux et protéines de haute qualité dans le régime alimentaire.

 

 

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA du 1er décembre, le CHUV et la PMU se mobilisent pour offrir le test de dépistage anonyme, gratuit et sans rendez-vous sur cinq sites lausannois.

Du bord du lac au haut de la ville, cinq sites proposeront le test de dépistage du VIH gratuit, anonyme et sans rendez-vous le jeudi 1er décembre 2016 :

 Gare de Lausanne : pharmacie Sun Store et « Bus mobile » (10h- 19h)

 Consultation VIH-IST Anonyme (VISTA) de la PMU (Bugnon 44, niv 05, 10h-17h30)

 Permanence PMU du Flon (Voie du chariot 4, 10h-17h30)
 EPFL- Le Point Santé (Station 4 –BS 172 (Bâtiment BS), 8h30-15h30)  UNIL- Accueil santé (Bâtiment Anthropole, bureau 1056, 8h30-15h30)

Cette action de prévention est soutenue par le Service de la santé publique de l’Etat de Vaud. Elle s’inscrit dans le cadre de la cible 90-90-90 qu’ambitionne d’atteindre au niveau mondial ONUSIDA, le programme conjoint des Nations Unies sur le VIH/SIDA. Il s’agit d’un triple objectif, réalisable d’ici 2020 : 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique, 90% des personnes infectées reçoivent un traitement à long terme, 90% des personnes traitées ont une charge virale supprimée. Ces dernières n’étant plus contagieuses, l’atteinte de la cible ainsi fixée permettrait d’enrayer significativement la propagation de la maladie.

Aujourd’hui en Suisse, on estime qu’une personne infectée sur cinq n’en est pas encore consciente, faute d’avoir été dépistée. L’absence de diagnostic rend impossible toute possibilité de traitement et favorise le risque de propagation. Cela souligne l’importance de promouvoir le dépistage dans un pays qui, par ailleurs, peut d’ores et déjà se réjouir d’avoir atteint les deux autres cibles fixées par ONUSIDA.

 

 

symbolbild-igel-pixabay


QUATRE PATTES met en garde contre les faux gestes bienveillants envers les animaux

 Les hérissons sont particulièrement actifs à l’automne. Les animaux cherchent de  la nourriture afin de stocker la graisse nécessaire pour l’hiver et un abri approprié pour l’hibernation. Les hérissons sains survivent à l’hiver dans la nature sans problème. Lorsqu’ils ne sont pas dérangés.

La fondation de protection des animaux QUATRE PATTES met en garde au sujet des hérissons et contre les faux sentiments bienveillants. Le hérisson est un animal particulièrement protégé et il convient d’agir pour des soins uniquement en cas d’urgence absolue. En règle générale, avec un poids de 500 grammes à la fin de l’automne, les hérissons sont suffisamment préparés pour l’hibernation.  « Les hérissons malades, affaiblis, blessés ou orphelins sont ceux qui ont besoin d’aide pour survivre et sont reconnus grâce au fait qu’ils apparaissent pendant la journée », a déclaré Lucia Oeschger, responsable de campagnes à QUATRE PATTES Suisse.

Que faire si vous trouvez un hérisson dans le besoin ?
Si l’on trouve un hérisson dans le besoin, il convient de le capturer soigneusement avec des gants, la placer dans une caisse de transport pour chat et l’emmener au centre de secours le plus proche. Les soins nécessitent une grande expertise, du temps et de l’argent et l’animal ne doit être laissé qu’à un expert. En Suisse, il existe des centres de secours pour les hérissons dans les différents cantons. Les experts s’y soucient du bien-être des animaux. Il est important de ne jamais prendre l’animal à la maison, et ce même à titre transitoire, avant de le transmettre à un expert. En effet, les températures chaudes permettent le développement rapide des parasites tels que les strongles ou puces.

Comment aider les hérissons ?
Ainsi, QUATRE PATTES recommande à ceux qui ont un jardin de mettre divers objets en place pour les hérissons : un endroit abrité pour qu’ils puissent s’alimenter ainsi qu’un emplacement sur lequel ils peuvent se reposer tels des tas de feuilles, de compost, tout en veillant à ce qu’ils soient protégés du vent et des intempéries. De surcroît, abstenez-vous absolument de passer la débroussailleuse. Il s’agit là de la cause la plus récurrente de décès ou blessures chez le hérissons. Les animaux bâtissent leur abri sous les haies et leur camouflage est tel que bien souvent, on ne se rend compte que trop tard du mal causé lors de l’utilisation de la débroussailleuse.  Les tondeuses robot peuvent également être dangereuses pour les hérissons et, de ce fait, ne devraient plus marcher en fin d’après-midi.