Zurich, le 11 août 2017 – les autorités ukrainiennes, en présence de QUATRE PATTES, ont confisqué il y a quelques jours le dernier ours dansant d’Ukraine. Peu avant une représentation prévue à Lviv, les autorités sont intervenues et ont confisqué l’ourse Kristina. QUATRE PATTES a conduit l’animal dans la toute nouvelle FORÊT AUX OURS Domazhyr, construite par QUATRE PATTES dans la région de Lviv. Des ours comme Kristina trouveront bientôt refuge à Arosa.L’ourse Kristina a vécu pendant des années dans des conditions de détention contraires à la protection des animaux et a été exhibée comme attraction dans des cirques itinérants ou dans des bars. Grâce à la récente confiscation de l’ourse par les autorités ukrainiennes, elle peut maintenant commencer une nouvelle vie. Un juge doit encore décider si elle peut rester au refuge mais avec sa confiscation, QUATRE PATTES se réjouit de la libération du dernier ours dansant d’Ukraine. La fondation dirige des refuges pour ours dans cinq différents pays, et prochainement aussi en Suisse avec Arosa Terre des Ours qui pourra accueillir cinq ours et dont l’inauguration est prévue pour l’été 2018. 

 

Vier%20pfoten 2017 08 03 010

Enfin en sécurité : Kristina, la dernière ourse dansant d’Ukraine. © VIER PFOTEN

« Avec le sauvetage de Kristina, nous nous rapprochons de notre objectif de mettre fin à la détention cruelle des ours en Ukraine. Nous nous réjouissons de pouvoir bientôt accueillir en Suisse des ours aux destins similaires. Ceux-ci viendront selon toute vraisemblance des pays de l’Europe du Sud et du Sud-Ouest. Les ours maltraités provenant d’Europe de l’Est sont pris en charge dans nos refuges en Bulgarie, au Kosovo ou en Ukraine » déclare Julie Stillhart, responsable QUATRE PATTES Suisse.

Kristina – la fin des ours dansants en Ukraine
Kristina passait la plus grande partie de sa vie dans une cage dans le véhicule de son propriétaire, qu’elle ne pouvait pas quitter même quand les températures dépassaient les 30 degrés Celsius. Elle était contrainte d’amuser les passants ou le public des cirques et passait l’hiver dans une cabane de bois délabrée sur le terrain d’une fabrique de poissons.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *