Police cantonale Vaudoise

Face aux délinquants, améliorez vos réflexes sécuritaires

A l’heure des bilans, il nous semble utile de rappeler certains conseils en matière de sécurité. Il ne s’agit surtout pas d’exagérer la situation ni de dramatiser les faits mais simplement d’anticiper un délit toujours possible et de réfléchir à sa façon de réagir.

1) N’oubliez pas que la plupart des cambrioleurs n’apprécient pas du tout la lumière et surtout le sentiment que quelqu’un puisse arriver à l’improviste. Par conséquent, tout système qui simule une présence (lumière économique ou radio à faible volume sur minuterie et spot sur détecteur de présence sur toutes les façades ou balcons bas) est utile. De plus, laisser quelques désordres autour de la maison ou devant la porte d’entrée de l’appartement fait croire que les occupants ne sont que momentanément absents.

2) Mettez vos valeurs à l’abri, vos souvenirs les plus chers dans un petit safe par exemple. Sauvez les photos sur d’autres supports que le disque dur de votre ordinateur (cloud, autre disque dur).

3) Ne gardez en aucun cas de grosses sommes chez vous ni dans votre portemonnaie. N’ayez sur vous que les cartes de débits/crédits nécessaires à vos affaires. Videz régulièrement la caisse de votre commerce.

Bien que la question soit délicate, assurez-vous que vos aînés n’ont pas d’économies à la maison.

4) Prenez quelques mesures mécaniques pour renforcer la sécurité de votre logement et de votre commerce voire faites installer une alarme. Les gérants de sécurité sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. N’hésitez pas à les contacter.

 

Face aux délinquants, améliorez vos réflexes sécuritaires

5) Si vous êtes confronté à un cambrioleur chez vous ou si vous êtes menacé par un délinquant qui vous demande la caisse de votre commerce ou votre argent dans la rue, ne vous défendez pas. Votre vie et votre santé sont plus précieuses que votre argent.

Comment réagir en cas d’agression :

  • –  Réfléchir, se calmer, ne pas jouer au héros,
  • –  Considérez toute arme comme étant vraie et chargée,
  • –  Restez calme et adoptez une attitude de soumission relative –

    respirez profondément,

  • –  Suivez les injonctions données, ne discutez pas, ne contrariez

    pas votre agresseur car celui-ci se trouve dans un état de

    grand stress et pourrait être violent,

  • –  N’entreprenez rien qui puisse nuire à votre sécurité,
  • –  N’exécutez que les actions demandées et ne donnez rien de

    plus,

  • –  Ne suivez jamais le malfaiteur,
  • –  Observez minutieusement les auteurs pour donner par la suite

    un maximum de renseignements à la police,

  • –  Dès que la situation le permet, appelez la police (117) et

    notez vos observations rapidement sur un papier.

    6) Enfin, rappelez aux aînés qu’ils ne doivent pas laisser entrer chez eux des inconnus, quel que soit le prétexte.

    Signalez tout comportement suspect à la police (117).

 

Face aux délinquants, améliorez vos réflexes sécuritaires

En résumé et quel que soit le problème envisagé, la meilleure façon de l’aborder est d’anticiper ses comportements et de se préparer mentalement à l’affronter. Prendre ainsi les devants face à une situation possible rend plus fort et permet de raison garder.

 

Ces comportements prévenants peuvent devenir une «tradition familiale» qui permettra aux enfants d’apprendre dans un environnement sécurisé.

C’est bientôt les vacances d’automne : ne baissez pas la garde !

Le chemin de l’école joue un rôle important dans le développement de la personnalité de l’enfant. Il s’agit en effet d’un espace de liberté qui lui permet de découvrir petit à petit l’environnement qui l’entoure, tout en développant son cercle de relations sociales.
Le chemin de l’école est également l’espace qui lui permet le premier de sortir du cadre de la maison et de l’école.
C’est à ce moment que les enfants découvrent pour la première fois la liberté. Ainsi, alors qu’ils aiment varier le chemin qu’ils empruntent pour se rendre dans leur établissement, plusieurs écueils les guettent. Rappelons quelques reflexes élémentaires alors que les vacances sont à nos portes.

Les parents ont la possibilité de planifier le trajet scolaire avec leur enfant. Ils pourront ainsi privilégier les itinéraires peu fréquentés avec des vitesses modérées et une bonne visibilité. Il vaut mieux emprunter un chemin un peu plus long, mais moins risqué !

La rue est un lieu d’apprentissage

Les communes ou les établissements scolaires proposent parfois des plans sur lesquels figurent les itinéraires recommandés. Parents et enfants auront ensuite la possibilité de parcourir le chemin de l’école ensemble afin de repérer les endroits dangereux, comme les sorties de véhicules ou de garages. Dès que l’enfant sera prêt à identifier et surmonter tous ces obstacles, il pourra alors se rendre seul à l’école en sécurité. Prévoyez suffisamment de temps, partir tôt et sans stress c’est la garantie d’une plus grande attention aux dangers qui nous entourent !

Chaque jour, plus de cinq enfants sont blessés sur les routes suisses. Un quart de ces accidents se produisent sur le chemin de l’école, c’est pourquoi il est primordial de bien se préparer au moyen de quelques règles élémentaires. En outre, 81% des accidents qui touchent les enfants de 0 à 14 ans se produisent au moment de traverser la route, il est donc primordial de :

Vigilance aussi en utilisant des moyens de transport

  •   Toujours s’arrêter au bord du trottoir avant de traverser
  •   Attendre que tous les véhicules et les vélos soient vraiment

Le vélo est un moyen de transport que les enfants affectionnent particulièrement. Un comportement raisonné est toutefois nécessaire pour se déplacer en sécurité. Au croisement d’une route, il est indispensable de se comporter avec prudence, dans le respect des piétons. Le vélo sur la route étant difficile à maitriser avant un certain âge, l’apprentissage progressif des différents codes et règles de la route permet une sensibilisation de l’enfant et le rend plus attentif aux différents dangers.

à l’arrêt

  •   Traverser seulement à ce moment
  •   Etablir un contact visuel avec les automobilistes

Le roller et la trottinette sont des moyens de transport qui ne sont pas assimilés à des véhicules. Il est fortement recommandé de porter un équipement de protection adéquat, à savoir un casque, des protègeMicrosoft Word – Info-Delits-Plus-sept-2014-trajet école.doc

poignets, coudières et genouillères. Il faut respecter les règles de la circulation et la signalisation au même titre que les piétons.
Son usage doit donc être limité aux préaux, cours, trottoirs et routes à très faible trafic.

Rappelez aux enfants qu’ils ont le droit de dire NON en toute circonstance, aussitôt qu’ils se sentent mal à l’aise dans une situation qu’ils jugent inhabituelle.
Il est d’ailleurs conseillé de ne jamais accepter un transport à bord d’un véhicule si cela n’était pas prévu à l’avance, et même si c’est une personne de confiance qui le propose !
En toute circonstance, encouragez les enfants à partager avec vous les problèmes qu’ils rencontrent.

Sur le chemin de l’école ou les aires de jeux, les groupes d’enfants sont moins sujets aux risques précédemment évoqués. Le nombre les rend en effet bien plus visibles pour les usagers de la route. Les groupes permettent également de diminuer les risques liés aux personnes malveillantes.

 

Police Cantonale Vaudoise