janvier 2019
L M M J V S D
« Déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Actualités

Le 5 février 2019, commencera le nouvel an chinois qui se terminera le 24 janvier 2020.
Et cette année sera… l’année du Cochon de Terre.
Ce qui, selon les astrologues, est d’excellente augure.
Outre le fait qu’il s’agisse  exactement de mon signe dans l’horoscope chinois, ce nouveau cycle associé au Cochon est toujours considéré comme positif… et pas uniquement pour les natifs du signe.
Il est l’indice de bonheur, de fertilité, de davantage de bienveillance, de bonhomie et de politesse… ce qui ne serait pas un mal.

Sans doute connaissez-vous la légende qui est à la base de l’astrologie chinoise? 
L’Empereur de Jade avait convié tous les animaux à se présenter devant la Porte sud du Palais céleste à la cinquième veille du matin.
Le premier à venir serait choisi comme symbole désignant l’année de naissance de l’homme.
Certains disent que seuls douze animaux ont répondu présent à l’invitation de l’Empereur de Jade.
D’autres versions expliquent qu’il y a eu foule et que le souverain eut beaucoup de mal à déterminer qui était arrivé le premier…
Toujours est-il que, depuis, l’année du Cochon est l’indice de redémarrage, de nouveau départ, d’une année plus joyeuse au cours de laquelle les actions mûrement réfléchies seront mieux récompensées que les prises de risques insensées.
Une année bienveillante et plus prospère,  qui nous dicte d’éviter l’oisiveté  et durant laquelle il ne serait pas rare d’avoir envie de faire le grand ménage dans les relations toxiques…
Que l’on y croit ou non, une chose est sûre: c’est une nouvelle plutôt sympathique que l’on espère voir se réaliser… d’autant qu’elle porte la promesse, sur le plan mondial, de voir les carences des années précédentes être comblées.
Toujours selon les astrologues, bien sûr…

Martine Péters

 

Cher 2019,

Alors que 2018 vit ses dernières heures, le monde s’apprête à t’accueillir.
Il en va un peu des années comme des chefs d’Etat: tout le monde a tendance à en attendre l’impossible… ce qui se termine forcément toujours par des déceptions.
La différence? 
Toi, tu n’as aucun contrôle, aucun pouvoir décisionnaire dans le long ruban d’événements divers qui jalonnent ton parcours.
Peut-être est-ce pour cela que nous nous obstinons à faire des voeux, et des voeux, et encore des voeux…
Comme pour te soutenir…
Même si je n’apprécie pas beaucoup cela, j’avoue que moi aussi, j’espère que ceux que j’aime seront protégés à tout point de vue, que chacun réagira avec plus d’intelligence, d’humanité, de respect des autres, d’empathie…
J’ai tant de voeux pour notre monde, ce monde malade que nous aimons si mal… et qui réagit de plus en plus violemment.
Tant de voeux pour ces millions de personnes qui souffrent ou sont malheureuses un peu partout.
 Est-il utopique de souhaiter que des décisions bienfaisantes seront prises un peu partout, à tous les niveaux?
Peut-être.
En ce dernier jour de l’année, j’ai été voir quelles étaient les bonnes nouvelles de 2018, celles que l’on a oubliées, perdues dans le fatras de catastrophes au quotidien.
J’ai trouvé  de nombreuses choses que vous pouvez retrouver notamment sur le site de La Croix www.la-croix.com
Ces nouvelles… il  faudrait nous en parler plus souvent pour contrebalancer le flot envahissant de choses négatives qui nous assaillent.

Bref, cher 2019, j’espère que tu n’auras pas à vivre trop de tragédies.
Et, de notre côté, j’espère que nous saurons voir les belles choses que tu nous réserveras…
Car, forcément, il y en aura.

Martine Péters

Ce samedi était porteur de beaucoup de craintes et d’appréhensions.
Aucune personne normalement constituée ne pouvait avoir envie que les violences qui ont été vécues à Paris à trois reprises déjà ne reprennent alors qu’une nouvelle manifestation était attendue dans la capitale.
Ces scènes de violence, les propos de ceux qui attisent la haine et sèment la discorde, les gestes insensés des spécialistes de la casse de masse, le peu d’écoute et d’empathie des uns face au désespoir des autres me désolent.

En cette même journée, quelques jours après la date officielle de son anniversaire, nous fêtons les 7 ans d’Eya dans une ambiance légère et joyeuse, ponctuée par ses rires et sa malice de petite fille.

Une journée à deux visages…

Martine Péters (Bernier)