juin 2018
L Ma Me J V S D
« mai    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Catégories

Animaux

Merci à celles et ceux qui m’ont demandé des nouvelles de Chine, ma poulette prise du syndrome de la couveuse.
Et bien non, ce n’est pas fini.
Elle semble toujours croire qu’elle est investie d’une  mission: faire naître des nuées de poussins et repeupler nos terres!
Le hic, c’est qu’elle continue à couver dans le vide.
Chaque jour, donc, je poursuis mon petit manège.
J’ouvre le poulailler et salue mes Boulettes, je leur donne à manger à l’ombre des grands arbres, répondant au plus vite aux invectives d’une Kaki affamée, puis je prends Chine qui ne veut pas se lever et je la pose à côté de la nourriture.
Là, elle picore, puis court derrière Kaki au pas de course, poursuivie par moâ qui ne supporte pas qu’elle ennuie ma protégée.
Dès que j’ai le dos tourné, Chine retourne dans le poulailler, dans le coin des pondeuses.
Je vais donc la déloger pour la poser dans un autre « casier » pour laisser aux autres le loisir de pondre en paix.
Je renouvelle mon manège en général trois fois par jour.
Et entre deux, je pose de petites portions de graines sur le foin, à quelques centimètres de Chine… qui les avale sans se faire prier.
Elle a faim et je n’ai pas envie qu’elle dépérisse…
Alors que je racontais ce détail à une amie citadine, elle a éclaté de rire en me disant: « Et tu t’étonnes qu’elle ne revient pas à la réalité? Moi non plus je ne voudrais pas renoncer au petit-déjeuner au lit tous les matins! Mais comment peux-tu te tracasser pour une poule? »

Tsss.

Martine Bernier

 

Certains matins plus que d’autres, mes quatre poules sont très impatientes de sortir du poulailler pour arpenter leur vaste enclos.
Chaque jour je suis accueillie par des gloussements et de petits cris, mais ceux-là en particulier, j’ai droit à un concert à plusieurs voix.

Ce qui a fait dire à mon Capitaine:
- Alors? J’ai entendu que tu as été reçue par le Farmer Rock Quatuor?

Oui… avec Kaki dans le rôle du Premier Trompette…

 

Martine Bernier

04835562-81b7-431d-b3ee-867a0914d52f

Il était 23 heures quand mon  téléphone portable me signale bruyamment que j’ai reçu un message.
Je regarde et découvre que mon fils m’a envoyé deux photos représentant 849ade8b-dac3-4d3c-affb-b7f0eeeadf01une « drôle de bête ».

Je lui réponds en m’extasiant devant le « dinosaure »… et je reçois en retour un petit mot hilare me précisant qu’il s’agit d’un triton alpestre.

Il eut été dommage de ne pas vous en faire profiter!
Martine Bernier