septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Catégories

Art

John_William_Waterhouse_-_The_Soul_of_the_Rose,_aka_My_Sweet_Rose

Peu avant que ne commence notre déménagement, mon Capitaine m’a adressé cette photo sur Facebook, la légendant en me disant que je pourrais bientôt m’enivrer du parfum des roses.
Retrouvant le côté romantique que j’aime tellement chez les peintres anglais, j’ai demandé si quelqu’un connaissait celui qui a peint cette toile.
Emilie, l’une des filles de la Dame de Chiboz, le connaissait, et m’a répondu qu’il s’agissait de John William Waterhouse.
J’ai cherché… il s’agit bien d’un peintre britannique (1849 – 1917) qui s’inspirait de la littérature et de la mythologie pour peindre ses tableaux.
Celui-ci s’appelle My Sweet Rose.
Il a beaucoup peint les femmes, et celle qui apparaît sur cette toile a également servi de modèle pour plusieurs autres.

Si j’ai retrouvé la trace de Jane Morris, celle qui avait posé pour lui beaucoup de ses tableaux, il ne me semble pas que c’est elle que l’on voit sur celui-ci…

En attendant… les deux premiers rosiers de ce qui sera notre parterre de roses odorantes ont été plantés voici quelques jours.
Et chacun donne déjà une fleur intensément parfumée..

Martine Bernier

arbre-balancoireJe le répète souvent: j’aurais aimé avoir un don naturel pour le dessin.
3d885a7f44e28588b718114c9d91dfb7Comme ce n’est pas le cas, je vais tenter de m’appliquer dès que j’en aurai le loisir, pour m’améliorer.
En attendant, j’admire l’aisance de ceux qui ont hérité de ce don.
587d4a145a6eaa0cb748c85a57dc0202En ce moment, je suis assez fascinée par ces dessins qui semblent sortir de leur cahier de croquis ou de la feuille qui les accueille.

b1afd5556d8071ce73c13d676bd4d035
Une telle maîtrise de la perspective donne vie aux sujets sans avoir recours à des effets spéciaux autres que le talent et la précision.

Comme on peut s’y attendre, ces dessins ont la cote sur Pinterest et sur Internet en général. 106c71c2eae2ca860eb5783c8f39da79
En voici quelques exemples que je vous laisse découvrir…

Martine Bernier

4cc6cbec9a7ca3f55bd24ca766c82c65

 

 

 

cahier-illustre-par-raoul-dufy-d-apres-oeuvre-la-promenade-des-anglais-a-nice

Illustration de Raoul Dufy

Imaginez…

D’un côté, nous avons Raoul Dufy (1877 – 1953), cet artiste tout à la fois peintre, dessinateur de talent, graveur, illustrateur, créateur de tissus, céramiste, créateur de tapisseries et de mobilier, de théâtre, décorateur et j’en passe.
Un créateur pur, au monde foisonnant d’imagination, d’audace, d’imagination, véritable ode à la couleur omniprésente dans ses tableaux.
Son oeuvre est joyeuse, bigarrée, extrêmement variée, inattendue.

De l’autre, nous avons Paul Delvaux, peintre et sculpteur  belge (1897 – 1994) qui a énormément peint les femmes, les incluants dans des tableaux aux accents purement surréalistes.
Il maniait dans certaines de ses toiles un érotisme ambigu, comme pour obliger le public à réagir en le provoquant par la présence d’une femme nue dans les endroits les plus inattendus.
Une peinture elle aussi désarçonnante, souvent théâtrale, très appliquée qu’il faut plus de temps pour apprivoiser.

Paul Delvaux La Terrasse 1979 Coll privee en depot au Musee Ixelles

Paul Delvaux La Terrasse 1979

Autant dire que lorsque nous nous sommes présentés au Palais Lumière d’Evian pour voir l’exposition Dufy et que nous avons réalisé que, depuis peu, c’est Delvaux qui est à l’affiche, nous avons eu un petit choc.
Les univers des deux artistes sont aux antipodes l’un de l’autre…
Depuis le 1er juillet, l’affiche a changé.
Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de voir celle consacrée à Dufy, et je le regrette profondément.
Nous avons donc visité l’actuelle, « Paul Delvaux, Maître du Rêve », exposition dont les oeuvres proviennent toutes d’une collection privée belge.
J’avais très peu vu de tableaux de cet artiste jusqu’ici.
Hier, j’ai appris quelque chose…

Martine Bernier