septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Catégories

Coup de coeur

FR-GA270WWBCGYPFR-1-newproductRegardez ces images.
A quoi pensez-vous?
A des livres de la collection Gallimard, évidemment.
Et bien… non!
Ce que vous voyez-là est un échantillon de la papeterie que la fameuse maison d’édition propose pour cette rentrée.
Carnets, blocs cahiers aux couvertures estampillées des noms des plus grands auteurs et des titres de leurs oeuvres les plus connues.
Avouez qu’il y a de quoi faire fantasmer les plumitifs en herbe… et les autres!

Voui, je sais, c’est de la pub.
Et bien tant pis: c’est surtout un petit coup de coeur que j’avais envie de vous faire partager!

 

Martine Bernier

Papeterie Gallimard

FR-GA270WWBDW32FR-1-newproduct

 

 

 

2-261-4Auguste Racinet était dessinateur et lithographe français, né en 1825 et mort en 1893.
A priori, il y avait donc peu de chances pour que nos chemins se croisent…
Il y a un peu plus d’une semaine, dans une libraire de Thonon, mon attention a été attirée par un livre.
Ce n’était pas la première fois que je le voyais, mais cette fois, je l’ai acheté.51KVJRZCXYL
Son titre: Le costume historique, par Auguste Racinet.

Ce  volume épais a été publié à l’origine en France entre 1876 et 1888, et l’auteur y représentait l’étude la plus complète et la plus pertinente jamais entreprise jusqu’alors sur l’histoire de l’habillement.
A l’origine, l’ouvrage couvrait, en six tomes, l’histoire mondiale du costume, de la mode et du style, depuis l’antiquité jusqu’à la fin du XIXe siècle.
Une sorte de Bible du costume, dessinée avec minutie dans des décors adaptés à chaque époque.
racinetChaque illustration est une perle de finesse et de précision.
Fascinant à parcourir…
J’ai de l’admiration pour ceux qui ont conçu une oeuvre à laquelle ils ont voué toute ou une grande partie de leur vie.
Monsieur Racinet en fait partie…

Martine Bernier
phpThumb_generated_thumbnailjpg

Muriel Bernardou et Eric Sonié (Photo Martine Bernier)

Muriel Bernardou et Eric Sonié (Photo Martine Bernier)

Nous y voilà…
Vous souvenez-vous que, fin juillet, j’avais consacré quelques lignes à un animal que je n’avais jamais rencontré: l’âne miniature? ( Des amours de petits ânes )
J’avais fait allusion à l’élevage de la Ferme des Tourelles,  dans le Languedoc-Roussillon.

Photo Bruno Guédot

Photo Bruno Guédot

Le temps a passé, et j’ai pris contact avec Muriel Bernardou, la jeune éleveuse.
Mon but était, après en avoir parlé avec mon Capitaine, de profiter de notre semaine de vacances automnales pour aller lui rendre visite et découvrir ses petits ânes.
Elle a accepté et nous avons programmé une visite pour ce jeudi…

La tramontane soufflait fort lorsque nous sommes arrivés à Lauroux, devant la vieille ferme des Tourelles.

Photo Martine Bernier

Photo Martine BernierDès que le portail s’est ouvert, nous nous sommes retrouvés plongés au coeur du sujet…

Dès que le portail s’est ouvert, nous nous sommes retrouvés plongés au coeur du sujet…

Muriel et son compagnon Eric nous ont accueillis en compagnie de leurs chiens border collie et… de Desperado, un  micro âne pie marron, incroyablement affectueux… et drôle.
Lorsqu’il a a envie de paix, il regagne ses appartements… et ferme la porte derrière lui!

Bienvenue dans l’univers de Muriel et d’Eric: ici tous les animaux sont doux , recherchent le contact, et possèdent des personnalités bien à eux.
Nous sommes partis à leur rencontre dans leurs prés où une surprise nous attendait: les 3/4 du troupeau avaient pris la poudre d’escampette.
Nous avons pu constater que nos hôtes avaient décidément une bonne forme physique et que leurs chiens sont des alliés incomparables: au bout d’environ une demi-heure, tout le troupeau revenait au petit trot.
Se retrouver au milieu d’une bonne vingtaine d’ânes miniatures, tendres, pour certains très demandeurs de caresses, et, pour tous, paisibles et sans une once d’agressivité ou de nervosité, a été un moment privilégié…
La matinée a passé à une vitesse folle…
Elle a été l’occasion pour nous de découvrir ces attachants petits ânes de compagnie, mais aussi les chèvres naines de ce couple accueillant.

Martine Bernier

La Ferme des Tourelles

Photo Martine Bernier

Photo Martine Bernier

 

Ce qu’il faut savoir:
- Les ânes miniatures de la Ferme des Tourelles viennent du bassin méditerranéen, notamment de Sardaigne, et seraient issus d’une souche d’ânes sauvages de Somalie et de Nubie, de petite taille. Dans son aspect originel, il a quasiment disparu.
- Exportés notamment aux Etats-Unis dès 1929, ces petits ânes se retrouvent aujourd’hui un peu partout dans le monde, mais restent rares en Europe.

Photo Bruno Guédot

Photo Bruno Guédot

- Si vous voulez en acquérir à la Ferme des Tourelles, sachez qu’un ânon est vendu  dès  2000 euros et qu’il n’est pas fait pour vivre seul.  La présence d’un autre herbivore, comme une chèvre, un poney, un lama ou un alpaga est vitale. Oui, mieux encore: la présence d’un deuxième âne miniature lui garantira une vie heureuse.
- Autre condition essentielle: il faut compter environ  2000 m2 et un abri pour accueillir un âne. Selon le climat, l’alimentation sera complétée par un apport de foin.
- Comme pour tout animal, n’envisagez pas d’acheter un âne sans avoir bien mûri votre projet. Très attachés à leur entourage, ces petits équidés ont une espérance de vie de 40 ans, sont sensibles et dépendront de vous. Raison pour laquelle Muriel Bernardou se réserve le droit de refuser une vente si elle n’est pas convaincue que toutes les conditions sont réunies pour une expérience épanouissante.