octobre 2017
L Ma Me J V S D
« sept    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Ecriplume

 

flowersgardenlove: This garden appears Beautiful gorgeous pretty flowers

C’est rare, mais, exceptionnellement, il n’y aura pas de texte sur Ecriplume lundi et mardi.
Mon Capitaine, Pomme et moi devons nous absenter pour une étape qui devrait s’avérer cruciale pour notre avenir.
Mais chuuuut…. il est encore un peu tôt pour en parler.
Je vous laisse donc avec l’une de ces images d’interlude que j’affectionne et vous dis à mercredi!
Et si le temps vous semble long, n’hésitez pas à cliquer sur l’onglet « Coups de Coeur » d’Ecriplume.
J’y relaie depuis quelque temps des informations qui devraient vous intéresser si vous aimez les animaux.
Elles proviennent de l’ association  » Quatre Pattes » dont je respecte le  travail.
Ces derniers jours, elle a contribué à sauver des animaux qui dépérissaient dans un zoo près de Alep.
A présent que les humains sont en sécurité, il est temps de penser aux animaux captifs qui eux aussi sont victimes de la guerre.

Martine Bernier

http://www.ecriplume.com/aidezles/2017/07/quatre-pattes-animaux-evacues-dun-zoo-en-syrie/

http://www.ecriplume.com/aidezles/2017/07/dautres-animaux-dun-zoo-pres-dalep-evacues/

Une fois encore, ce mini événement a dû avoir lieu dans la nuit…
Regardez le compteur: Ecriplume a franchi le cap des 6 millions de visites.
Je le précise à chaque fois: il ne s’agit pas du nombre de visiteurs, mais bien de visites-clic.
Si je souligne ces passages symboliques qui me donnent le vertige, c’est uniquement, à chaque fois, pour faire un petit point sur les coulisses du blog.

Aujourd’hui, Ecriplume compte plus de 3073 articles, et un nombre de visiteurs en hausse, venus des quatre coins du monde.
C’est pour moi l’occasion de les saluer tous et de dresser un bilan de cette fréquentation insolite.
Les premiers chiffres relatent une situation qui n’a pas beaucoup changé au fil des ans.

Les cinq pays les plus représentés parmi les visiteurs sont toujours la France et la Suisse largement en tête, puis la Belgique, le Canada et les Etats-Unis.

C’est dans les chiffres suivants que la situation a évolué.
Désormais, la Réunion, Morocco, l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, La Grande-Bretagne et la Tunisie fréquentent ce site avec  plus d’assiduité qu’à ses débuts.
La Tunisie, la Martinique, l’Algérie, le Brésil, les Pays-Bas, la Russie et le Sénégal leur emboîtent le pas, suivis par la Guadeloupe, le Luxembourg, le Congo-Kinshasa, la Nouvelle-Calédonie, la Pologne, la Turquie, la Chine, le Japon et beaucoup d’autres.
Il serait fastidieux pour vous comme pour moi de relater ici tous les pays présents sur le site: selon les rapports générés par GADWP (Google Analytics Dashboard for WP) sur Ecriplume, ils sont 90.

C’est une constatation qui me touche profondément.
Au risque de me répéter, je vous remercie pour votre intérêt et votre fidélité à ce petit site qui a fêté en début d’année ses huit ans d’existence.
Depuis, j’y dépose au minimum un texte par jour, parfois plus lorsque je diffuse des présentations de livres ou des annonces d’activités.
Au fil du temps, j’ai retiré quelques articles qui n’avaient plus d’intérêt ou de sens.

Pour ceux qui me demandent encore comment est né Ecriplume, je réponds que je l’avais créé à un tournant de ma vie, pour conserver un lien avec mes proches alors que je m’absentais durablement de la Suisse.
Lorsque j’ai voulu l’arrêter quelques mois plus tard, les réactions ont été telles que j’ai décidé de poursuivre.
Et le voilà aujourd’hui, toujours présent et bien fréquenté, prêt à m’accompagner bientôt dans une nouvelle aventure dont je vous parlerai très prochainement.

Merci à vous de fréquenter aussi assidûment mon jardin pas si secret que cela!

Martine Bernier

 

Samedi soir, au cours de la fête dédiée à nos amis de Chiboz, j’ai eu la surprise de rencontrer plusieurs personnes qui m’ont expliqué qu’elles lisaient quotidiennement Ecriplume.
Comment vous dire…
Très souvent, comme j’imagine que cela arrive à tous mes collègues, depuis que j’ai commencé à écrire pour différents journaux et magazines,  j’ai croisé des lecteurs qui expliquaient me connaître alors que je ne les avais jamais rencontrés.
Ils savaient qui j’étais, et je m’en sentais presque gênée… parce que, de mon côté, je ne les connaissais pas.

Avec Ecriplume, c’est différent.
Chaque matin, depuis 2009, je lance mes mots comme un naufragé qui enfermerait ses messages dans des bouteilles lancées ensuite à la mer.
Je vois le compteur des visites tourner, tourner, affichant des chiffres vertigineux, sans vraiment savoir qui me lit.
Evidemment.
Je sais en revanche, grâce aux statistiques que je peux consulter à propos de mon site, que les lecteurs se trouvent aux quatre coins du monde avec, toujours, une majorité d’entre eux situés en Suisse, en France, en Belgique, au Canada et dans l’ensemble des pays francophones.

Lorsque, dans  une assemblée ou ailleurs, quelqu’un me demande si je suis bien MB, si c’est bien moi qui écris et, plus particulièrement, si je suis bien Ecriplume, je suis incroyablement touchée…
Parce que ce petit site de rien du tout vient bel et bien de moi et non d’un quelconque média.
Je suis émue d’entendre me dire que, chaque matin, certains d’entre vous débutent leur journée par un café… et l’Ecriplume du jour!
Je suis amusée et flattée que l’on regarde mon mari et que l’on s’approche de lui en lui disant: « Vous êtes le Capitaine? Je vous ai reconnu! Je lis Ecriplume! »
Et ce sans que j’aie jamais ou pratiquement jamais publié de photo de lui pour ne pas le mettre mal à l’aise.

Et je suis touchée quand la question qui revient souvent m’est posée: Comment va Pomme? Vous ne l’avez pas amenée avec vous? Comment s’est fini son problème de santé?

Pomme… demoiselle bichon havanais de son état, à laquelle se sont attachées des personnes qui, pour la plupart, ne l’ont jamais rencontrée, mais qui sont sensibles à son attachante personnalité.
Je profite de l’occasion pour redire qu’elle va désormais très bien, qu’elle a retrouvé sa forme et son énergie, et qu’elle a été très bien soignée par les vétérinaires aiglons!

Ce matin, à l’aube d’une journée compliquée, je voulais envoyer une pensée amicale aux fidèles d’Ecriplume qui me lisent…
Et particulièrement à Marie, Christine, Martine, Cathy, Jean et Daniel de Suisse, Daniel et Viviane de Belgique, Anne, Stéphane, Jeanne, Chloé de France et Martin du Québec…. et à tous ceux qui se sont signalés à moi au cours de ces derniers mois, mais que je ne peux pas tous nommer.

Lorsque, en prime, ce lien ténu qui existe entre nous par l’intermédiaire de ces petits textes, se concrétise par un contact direct, autant vous avouer que c’est un très joli cadeau!

Martine Bernier