septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Catégories

Hermès

jour_d_hermes_hermes_30f7f689cd

Je suis toujours surprise de réaliser combien mes incursions dans le monde des parfums me valent comme courrier de personnes, hommes et femmes, qui, comme moi, aiment cet univers.
De la dernière vague de courrier ou des conversations se sont engagées, deux questions principales sont ressorties:
- Êtes-vous parfois déçue par un parfum que vous avez acheté?
- Vous laissez-vous parfois tenter par des parfums qui ne font pas partie de la maison Dior (et qui ne sont pas For Her!)

La première réponse est oui.
J’en parlerai bientôt… car l’expérience est assez récente.

Quant à la deuxième, c’est également un oui.
Dior n’a pas le monopole de la qualité…
J’aime beaucoup Hermès également, aux parfums pourtant si différents, beaucoup plus dépouillés.
Un Jardin sur le Nil m’a d’ailleurs accompagné pendant longtemps avant que j’y renonce.
J’avais tourné une page de ma vie, il n’avait plus sa place dans la suivante.
Mais je garde une tendresse particulière pour sa collection des Jardins Fleuris.

Lorsque je lis les blogs consacrés aux parfums, dans lesquels des personnes qui semblent être de véritables connaisseurs s’expriment, je réalise que le dernier parfum d’Hermès qui m’a séduite est assez controversé.
Jour d’Hermès a une particularité: son concepteur, Jean-Claude Ellena, n’a pas donné la liste des ingrédients du bouquet floral qui constitue cette création.
Il préfère que chaque femme y retrouve la fleur qu’elle pense percevoir.
Parce que, vous l’aurez compris, Jour d’Hermès est entièrement dédié aux fleurs et à la féminité.2368528
Je n’ai rien lu sur lui avant de le découvrir.
Je voulais la surprise…
Elle commence par le flacon gravé dans le verre, que l’on peut lire en transparence.
Un flacon magnifique, sobre, classique, assez lourd, magnifique avec son bouchon frappé aux armes de la maison Hermès… mais d’un contenant assez faible par rapport à sa taille.
Lorsque je l’ai senti pour la première fois, j’ai été happée par une note très persistante sur laquelle, dans un premier temps, je n’arrivais pas à poser de nom précis.
J’ai su par la suite qu’il s’agissait de gardénia et de pois de senteur.
Jour d’Hermès est un parfum envoûtant, qui pique la curiosité.
On ne peut s’empêcher d’attendre qu’il se pose pour découvrir la suite de sa mélodie.
Et elle est écrite tout en subtilité.
Résultat: on ne peut se résoudre à l’oublier.
On en remet, le soir, le lendemain, le surlendemain… pour le découvrir encore et encore, et profiter de sa fraîcheur de cette flânerie qui nous entraîne dans un jardin fleuri.
Quand le directeur artistique d’Hermès, Pierre Alexis, a commencé à demander la naissance d’un nouveau parfum à Jean-Claude Ellena, il a évoqué le tableau « Le Printemps » de Botticelli.
Et ce tableau rempli de fleurs a inspiré le parfumeur.
On y trouve, dit-il, du gardénia, du pois de senteur…
Je ne me targue pas d’être experte, très loin de là.
Mais comme beaucoup, j’aime chemin olfactif que certains parfums ouvrent et nous invitent à partager avec lui.
La balade dans laquelle celui-ci m’entraîne me plaît…

Martine Bernier