octobre 2017
L Ma Me J V S D
« sept    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Langage

Au seuil d’une journée qui promet d’être très remplie, voici un petit bijou que m’a confié Annie, l’une de mes amies que je remercie au passage!

Vous verrez… c’est à la fois insolite et amusant!

- Le plus long mot palindrome de la langue française est « ressasser ». C’est-à-dire qu’il se lit dans les deux sens.
- « Institutionnalisation » est le plus long lipogramme en « e ». C’est-à-dire qu’il ne comporte aucun « e ».
- L’anagramme de « guérison » est « soigneur ». C’est-à-dire que le mot comprend les mêmes lettres.
- « Endolori » est l’anagramme de son antonyme « indolore », ce qui est paradoxal.
- « Squelette » est le seul mot masculin qui se finit en « ette ».
- « Où » est le seul mot contenant un « u » avec un accent grave.
- Il a aussi une touche de clavier à lui tout seul !
-Le mot « simple » ne rime avec aucun autre mot. Tout comme « triomphe », « quatorze », « quinze », « pauvre », « meurtre », « monstre », « belge », « goinfre » ou « larve ».
- »Délice », « amour » et « orgue » ont la particularité d’être du genre masculin et deviennent féminins à la forme plurielle.
Toutefois, rares celles et ceux qui acceptent l’amour au pluriel. C’est ainsi !
- « Oiseaux » est, avec 7 lettres, le plus long mot dont on ne prononce aucune des lettres : [o], [i], [s], [e], [a], [u], [x] …….
« Oiseau » est aussi le plus petit mot de langue française contenant toutes les voyelles.
Martine Bernier

 

 

Le français est une langue qui permet de nicher de l’humour au détour de chaque phrase.
Savez-vous ce qu’est une allitération?
Si si, vous le savez, mais n’avez peut-être pas le mot en tête.
C’est la répétition de mêmes sonorités au début de plusieurs mots ou de syllabes, permettant d’obtenir un effet surprenant, parfois harmonieux.
Certains auteurs excellaient dans cet art.
Parmi eux, Racine et Victor Hugo.

Nous devons à Racine… ceci:

- « Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes? »
ou
« De csacré soleil dont je suis descendu… »

Ssssss…..

Victor Hugo, lui s’est amusé avec les « f »

« Un frais parfum sortait de touffes d’asphodèles… »
et
« Les souffles de la nuit flottaient sur Galgala »

Il n’en faut pas plus pour que la langue chante…

Martine Bernier

 

 

 

 

 

Beaucoup d’entre nous ont découvert le signe @ avec l’arrivée des adresses électroniques.
De là à penser que le signe en question a été créé à l’ère de l’informatique, il n’y a qu’un pas.
Et pourtant, non!
L’arobase aurait été inventé par les scribes dans les monastères occidentaux.
Si!
C’est le linguiste Berthold Louis Ullman qui nous fournit cette hypothèse, nous expliquant que l’origine du @ remonterait au VIe siècle.
Il proviendrait de la contraction du ad latin (signifiant « à » ou « vers »).
Pour gagner du temps, les moines copistes auraient enroulé le d autour du a.
Le signe a fait son petit bonhomme de chemin, a été souvent oublié, pour renaître au XIXe siècle, aux Etats-Unis.
C’est là qu’il est devenu notre « at » ou « à »…
Amusant, non?

Martine Bernier

MHM dit :

Comme quoi passé et modernité font bon ménage !