septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Catégories

Lieux insolites

mont_rushmore_vue_generale_300_310

Aux Etats-Unis, dans le Dakota du Sud, le Mont Rushmore est évidemment connu pour les visages des présidents Washington, Jefferson, Roosevelt et Lincoln, sculptés dans la montagne.
Mais il dispose également d’une pièce autrefois secrète, creusée elle aussi dans le rocher, derrière le visage d’Abraham Lincoln.rushmore-1-640x423
Dans cette chambre forte qui a nécessité plusieurs années de travaux, se trouvent  des panneaux en porcelaine émaillée.
rushmore-4-640x964Seize au total, sur lesquels ont été inscrits les textes de la Déclaration d’Indépendance, de la Constitution et de l’Histoire américaine, le tout complété par une  biographie des quatre présidents.
Pendant longtemps, le gouvernement américain a tenu secrète l’existence de cette chambre mystérieuse, n’avouant la chose que dans les années 90 et acceptant qu’elle soit ouverte à la visite depuis 1998.
Jusque là, pour des raisons de sécurité, l’endroit n’était pas ouvert au public.

A l’entrée, une petite biographie du bâtisseur du site, Gutzon Borglum, a été ajoutée.
Lui qui n’a pas vu son oeuvre terminée, puisqu’elle a été achevée par son fils Lincoln bien après sa mort intervenue en 1941, aura eu l’honneur de figurer lui aussi quelque part sur le Mont Rushore…

 

Martine Bernier 354122cb00000578-3639293-mount_rushmore_in_south_dakota_has_a_secret_room_behind_abraham_-a-10_1465896304924

 

Anduze…
Nous avions envie de découvrir la bambouzeraie qui est installée dans ce joli coin cévenol, c’est chose faite.
Point positif: j’ai adoré cet endroit où les bambous les plus rares s’épanouissent dans un site rempli de surprises et de charme.
Point négatif, mais si peu: 35°, c’est vraiment beaucoup pour moi.
Je sais, je sais: la plupart des bipèdes dits normaux esquissent un petit pas de danse lorsque le soleil et la chaleur sont au rendez-vous.
De mon côté, je suis au top à 17°.
Autant dire que là… je ne serais pas contre un bon grain!
Heureusement, cette étrange météo réserve des moments privilégiés parmi lesquels les repas pris en soirée sous les grands arbres du restaurant de notre lieu d’hébergement…
Tiens, ce lieu… il faudra que je vous en parle!
Martine Bernier

 

1.1.1.10-Jacques-Majorelle

Pour les touristes qui découvrent Marrakech, le Jardin de Majorelle est un passage obligé.
Dans ce jardin botanique, les arbres et les plantes exotiques, les bâtiments mauresques ou d’inspiration Art Déco et les couleurs vives forment un havre de paix et de beauté ensorcelant.
Le_jardin_de_majorelle_02Les nostalgiques d’Yves Saint Laurent s’y rendent en pèlerinage puisque le grand couturier avait acheté le jardin en 1980 avec son compagnon Pierre Bergé, le sauvant d’un projet de complexe hôtelier qui aurait signé sa perte.
Tous deux y avaient vécu, et l’on imagine la quiétude inspirante que le styliste a pu y goûter.

Pierre Bergé et Yves Saint Laurent à la porte du jardin (Source: Jardin de Majorette)

Pierre Bergé et Yves Saint Laurent à la porte du jardin (Source: Jardin de Majorette)

Mais bien avant eux, c’est un autre Français qui est à la base de ce lieu magique.
Jacques Majorelle, peintre fasciné par le pouvoir de la lumière, est tombé amoureux de Marrakech, la ville-oasis, et y a acheté en 1923 un terrain à la limite de la palmeraie.
Peu à peu, il a agrandi son domaine, baptisant sa nouvelle propriété Bou Saf Saf.
Après avoir demandé à l’architecte Paul Sinoir de lui créer une villa cubiste, ce passionné de botanique a commencé à donner vie à un jardin luxuriant qui sera l’oeuvre de sa vie, son tableau le plus beau.
Mais son entretien est cher, et il doit se contraindre à l’ouvrir au public dont les entrées payantes vont lui permettre de l’entretenir.
Le sort va ensuite s’acharner sur l’artiste…
Un divorce va l’obliger à morceler son domaine.
Puis, alors qu’il a retrouvé le bonheur avec sa seconde compagne, il a un accident de voiture en 1955.
Tous les efforts des médecins ne permettront pas d’éviter l’amputation de sa jambe gauche.
Les problèmes financiers vont finalement le contraindre à vendre sa part du jardin et de la villa.
Un deuxième accident quelques mois plus tard va le fragiliser davantage encore, et il sera évacué vers la France où il s’éteindra à Paris en octobre 1962, à l’âge de 76 ans.

Jacques Majorette a laissé son nom à son merveilleux jardin, mais ce n’est pas la seule trace qu’il ait laissée.
En 1937, il a peint son atelier marocain en bleu outremer.images
Un bleu intense, légèrement violacé, vibrant et puissant.
Cet homme a laissé de belles choses au monde…

Martine Bernier