juillet 2018
L Ma Me J V S D
« juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Mon Capitaine

Aaaah…

Ce premier jour de retour après avoir été mal en point, qu’est-ce que je l’apprécie!
Je suis passée depuis hier de l’état de zombie à celui de ressuscitée encore un peu faiblarde, mais bel et bien revenue parmi les vivants.
Ce matin, aux aurores,  j’ai tenu à remercier mes deux fidèles gardes-malade.
J’ai commencé par Pomme que j’ai cajolée en lui disant combien j’étais touchée qu’elle ne m’ait jamais quittée un instant pendant cette semaine compliquée.
Ravie, elle m’a gratifiée de léchouilles joyeuses.

Puis je suis passée à mon Capitaine qui a été merveilleux lui aussi.
Je lui ai exprimé ma reconnaissance et il a eu cette phrase sobre:
- C’est normal d’être là pour la femme que l’on aime.

Finalement, être malade, ça a aussi ses bons côtés!

Martine Bernier

 

Sachant que mon fils viendrait passer ce week-end avec son petit lutin et que nous serions rejoints par la fille de mon Capitaine, son compagnon,, j’ai eu une idée dont j’ai aussitôt parlé à ma tendre moitié:
- Et si nous faisions un feu de camp, samedi soir? Nous sortirions les guitares et les chansonniers, et nous ferions un pique-nique autour du feu!

Après avoir décrété que la suggestion avait du bon, mon Capitaine a disparu dans le jardin où il s’est adonné à de mystérieux préparatifs.
Jour après jour, j’ai vu apparaître des éléments qui, mis bout à bout, constituaient un véritable QG de campagne!
Un âtre en pierre a fait son apparition.
Puis, mon Capitaine est allé chercher du bois pour le feu.
Et pour qu’il ne traîne pas au milieu du jardin, il a construit un support en bambou, sans utiliser le moindre clou.
Un banc en pierre assemblé pour l’occasion a été installé non loin de l’âtre, rejoint par deux  grandes tables et des bancs de bois pour poser les plats du futur repas.
Puis il a été chercher le canapé de jardin pour compléter l’ensemble et quelques chaises qu’il a posées… dans une grande tente dressée pour l’intendance.
En deux temps trois mouvements, mon idée de base a pris une ampleur imprévue.
Nous serons plus que prévu, quatre générations se retrouveront autour du feu sur l’impulsion de Celui qui m’accompagne, et  la soirée va se transformer en petite fête.
Tout l’art de mon Capitaine!

Martine Bernier

Depuis deux ou trois ans que je porte une montre connectée, j’en ai fait mon Jiminy Cricket personnel.
Elle est ma conscience, me culpabilisant silencieusement lorsque je n’ai pas effectué suffisamment de pas en une journée, par exemple.

Mercredi, ce n’était pas le cas.
Le soir, j’annonce fièrement à mon Capitaine  le nombre de pas et de kilomètres effectués dans la journée, et j’ajoute:
- Et en plus, elle m’a compté 45 minutes d’exercice physique! Cela valait la peine de nettoyer toute la maison et de faire le repassage!
- Oui. c’est excellent pour toi. C’est d’ailleurs pour t’aider que je re salis automatiquement là où tu es passée!

 

Martine Bernier