octobre 2017
L Ma Me J V S D
« sept    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Roses et jardins

Winchester Cathedral

Winchester Cathedral

J’en ai parlé plusieurs fois: créer un jardin de roses anglaises est l’un de mes rêves, que je pensais inaccessible jusqu’à notre récent déménagement.
Il fallait, pour le réaliser, vivre dans un endroit qui nous appartenait, que nous ne serions pas obligés d’abandonner si nous changions de domicile.
En arrivant ici et en visualisant la taille du jardin, j’ai compris que ce voeu faisait désormais partie du possible.

Claire Austin

Claire Austin

Et mon Capitaine n’a pas tardé à m’encourager à le faire.
Nous avons donc commencé par planter le rosier acheté en Suisse voilà quelques années.

Abraham Darby - David Austin

Abraham Darby – David Austin

Un Abraham Darby qui nous offre de somptueuses et odorantes roses couleur abricot  plusieurs fois dans l’année.
Puis, le jour où j’ai adopté mes poules, je suis également revenue chez nous avec deux autres rosiers: un Jude the Obscure au ton jaune orangé, lui aussi très parfumé, et un Mme de la Vallière dont les roses savonneuses sont

Mme de la Vallière

Mme de la Vallière

superbes, mais dont le parfum anisé lui vaudra sans doute d’être planté un peu plus loin pour ne pas troubler les senteurs de ses congénères.

Hier, en fin de journée, mon Capitaine et moi, avons passé un long moment à dessiner mentalement le jardin tel que nous souhaitons le concevoir par la suite.

Scepter d'Isle

Scepterd’Isle

Nous sommes dans l’attente de recevoir d’autres rosiers commandés pour être plantés cet automne: deux grimpants Claire Austin qui prendront place au pied de deux arbres morts, et trois autres un Teasing Georgia, un Scepter d’Isle et le fameux Winchester Cathedral…

Teasing_Georgia_1_2

Teasing Georgia

Nous avons prévu des aménagements, et la tâche nous passionne autant l’un que l’autre.
Pour en avoir visité beaucoup et avoir eu un véritable coup de coeur pour celui de la famille Schusselé à Ollon (Suisse), dont j’ai plusieurs fois parlé ici, je sais que chaque jardin correspond à la personnalité de ses propriétaires.
C’est une création très personnelle, une sorte de toile vivante où chaque couleur, chaque forme et chaque parfum a son importance…

Les deux rosiers déjà plantés ont déjà donné chacun une rose.
Une jolie introduction…

Martine Bernier

 

 

Photo Bruno Guédot

Photo Bruno Guédot

Le 25 mai dernier, j’ai évoqué ici un jardin qui m’a beaucoup marquée: celui de Mme Schusselé, à Ollon (Suisse).
J’ai repris contact avec elle et… elle m’a proposé de venir lui rendre visite avec mon Capitaine et… Pomme.
Il faut vous dire que, outre son amour pour les roses, cette dame est, comme moi, très proche des animaux en général, et des chiens en particulier.

Photos Bruno Guédot

Photos Bruno Guédot

Nous partageons d’ailleurs une anecdote émouvante: elle a été séduite par la race de l’une de mes chiennes, Benjie, bearded collie de son état, qui fut pour moi une merveilleuse compagne pendant douze ans.

Photo Bruno Guédot

Photo Bruno Guédot

J’ai consacré plusieurs articles à cette race hors du commun… et  Mme Schusselé a voulu elle aussi partager mon expérience.
Lorsque nous sommes arrivés chez elle, ce jeudi, nous avons été accueillis par Birdy, le tendre labrador et Bumper, un magnifique bearded collie.
Inutile de préciser que ça a été pour moi une émotion très forte…

Photos Bruno Guédot

Photos Bruno Guédot

Retrouver Mme Schusselé a été un véritable bonheur.
Me précisant que ma dernière visite datait déjà de 15 ans en arrière, elle nous a réouvert les portes de son jardin…
Celui-ci a beaucoup évolué depuis ma première visite.
Il s’est encore embelli, bénéficie de nouveaux aménagements qui le mettent plus encore en valeur.
La beauté des roses, les mille parfums, les couleurs, l’harmonie de la végétation, la densité des massifs: cet endroit est un rêve éveillé pour tous les amateurs de roses…
La roseraie est complétée par la présence de plantes vivaces et décoratives.

Photo Bruno Guédot

Photo Bruno Guédot

Ici, tout est en contraste, tant au niveau des couleurs que des senteurs, mais le mariage de chacune des espèces aboutit une union heureuse et subtile.

Photo Bruno Guédot

Photo Bruno Guédot

L’intelligence de la maîtresse des lieux réside notamment dans le fait qu’elle ne cherche pas à dompter la nature, se contentant de l’apprivoiser.
Des rosiers sauvages de toute beauté  ont ainsi trouvé leur place sans qu’elle les plante, aux côtés des espèces cultivées…
Et comme s’ils lui étaient reconnaissants de leur laisser  le droit de vivre et de s’épanouir librement, ils lui offrent une floraison particulièrement abondante.
Il faut du temps pour parcourir le lieu…
Notre hôtesse a pris celui de répondre à chacune de mes

Photo Bruno Guédot

Photo Bruno Guédot

questions, de me nommer chaque rosier, et de m’offrir  chaque fois une corolle des plus parfumés…
Les roses ont chacune une histoire, leurs noms sont souvent inattendus: elles ouvrent un monde passionnant d’une richesse exceptionnelle, que Viviane Schusselé connaît sur le bout des doigts et du sécateur.

100_8391

Photo Bruno Guédot

Tout au long des parterres parsemés de fraises des bois, chaque plante est une découverte, une invitation au dépaysement.

Lorsque nous sommes rentrés au Nid, j’ai mis les fleurs et les pétales dans une coupe en bois.
Depuis, les parfums du jardin Schusselé flottent dans le salon.
Quant à nous, nous sommes repartis enchantés, grisés par autant de beauté multi sensorielle!
Et je sais aujourd’hui que cette dame passionnée et passionnante sera mon guide dans ma propre aventure au coeur des roses anglaises.
A propos… au lendemain de notre visite, alors que je lui avais envoyé une photo de mon fameux rosier exceptionnellement généreux, elle m’a appris qu’il s’agissait d’un Abraham Darby.
Et, pour la petite histoire… c’est au cours de notre visite que Pomme s’est offert un plongeon imprévu dans l’étang…

Martine Bernier

IMG_1704 Il y a quelques jours, mon Capitaine entre dans mon bureau et pose près de moi un vase fin contenant une rose.
Une rose magnifique, énorme, dégageant un parfum très intense… (photo ci-dessus)
La première que nous offrait cette année mon rosier préféré.
Cette semaine, une deuxième rose la remplaçait (photo de droite), tout aussi parfumée et belle… IMG_1716
Je rêve du jour où nous pourrons cultiver quantité de roses généreuses ressemblant à des pivoines par le nombre de leurs pétales, leurs couleurs pastel et  leur parfum…
Je n’ai malheureusement pas conservé le nom de ce rosier dont les fleurs me fascinent, mais, sur le catalogue Meilland Richardier,  il ressemble beaucoup au rosier Arthur Rimbaud.
La couleur de ses fleurs est juste un peu plus poudrée, il ne s’agit donc pas de lui.
Mais cela m’a permis de confirmer ce que je savais déjà: les roses parmi les plus belles portent souvent le nom d’un poète…

Rose Georges Sand

Rose Georges Sand

Celle consacrée à George Sand fait partie de celles que j’adorerais planter dans ma roseraie imaginaire…
Oui… car j’ai une roseraie imaginaire, dans laquelle je réunis rêveusement les plus beaux spécimens.
Je vous montre deux d’entre eux, découverts au fil de mes visites sur des sites spécialisés, dans les allées des jardins, en jardineries et dans mes livres.

rosier-mme-pierre-oger

Rosier de Madame Pierre Oger

Le deuxième est le rosier buisson de Madame Pierre Oger.
En fait, ce que j’aimerais retrouver, c’est… l’ambiance du jardin de la famille Schusselé…

Winchester_Cathedral_1_2

Winchester Cathedral

Je vous raconte. Depuis plus de trente ans que j’exerce mon métier, j’ai accumulé des rencontres extraordinaires, la découverte de gens, de sites, de traditions et de savoirs magnifiques. Mais l’un de mes plus beaux souvenirs est lié à un jardin situé à Ollon, en Suisse.

Un jour, une dame charmante m’a contactée pour me dire qu’elle cultivait un jardin de roses et qu’elle aimerait que je vienne le voir.
J’y suis allée… et je suis entrée au paradis…
Viviane Schusselé et son mari vouent une passion aux roses anciennes et ont réalisé un jardin qui leur est entièrement consacré. A
l’époque où je suis allée le voir, il y avait  plus de 260 sortes de roses sur plus de 1000 m2 de terrain.

Un enchantement…
Je me souviens des parfums poivrés, citronnés ou suaves que j’ai décrits dans un article, et qui nous ont poursuivis tout au long de la visite, de la délicatesse des fleurs anglaises dont la maîtresse de lieux m’expliquait que certaines étaient très fragiles, et de son rosier préféré, celui qu’elle garderait si elle ne devait en conserver qu’un: le Winchester Cathedral.
Happée par le parfum de cette fleur, j’ai été totalement conquise, et je me suis mise à rêver de pouvoir la cultiver  un jour… et ce jour semble approcher.
Je garde un souvenir magique de cette immersion au coeur de ce jardin d’Eden, et de la personnalité rayonnante de mon hôtesse.
Elle fait partie des personnes qui m’ont ouvert la porte de l’univers des roses anciennes ou anglaises…
Si vous avez envie de découvrir ce jardin où elle accepte les visites durant la période de floraison, mais que vous êtes trop loin pour pouvoir lui rendre visite, allez découvrir son site.
Elle y a répertorié avec son mari toutes les merveilles de son Eden.
Une mine d’or…

Martine Bernier
http://www.jardinschussele.ch