janvier 2019
L M M J V S D
« Déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Roses et jardins

David Austin Senior

La nouvelle est passée presque inaperçu…
Le grand rosiériste David Austin Senior, fondateur de l’entreprise David Austin s’est éteint ce 18 décembre chez lui, entouré des siens.
Il avait 92 ans.

Il était encore un enfant lorsqu’il a commencé à se passionner  pour le monde végétal.
Mais c’est à 21 ans qu’à travers un livre reçu en cadeau par sa soeur, il tomba amoureux des roses.
Il préférait les roses anciennes, et a commencé à en planter, à en reproduire, à en créer.
Sur le site de son entreprise, sa vie est racontée.
Un cheminement qui lui a permis de devenir l’obtenteur de plus de 240 variétés de roses anglaises.
Dans notre jardin, 90 % des rosiers viennent de la roseraie David Austin.
Ici comme dans de très nombreux jardins à travers le monde, son souvenir restera présent  à chaque parfum libéré, à chaque fleur éclose.
J’espère que là où il est parti, il évolue dans de fabuleux jardins de roses…

Martine Péters (ex Bernier)

Rosier Chantal Thomass – CRÉATIONS PARFUMÉES GUILLOT GÉNÉROSA®

Parmi tous les rosiers qui ont été plantés dans le jardin par mon Capitaine depuis notre arrivée, il y en a un qui n’a pas survécu et deux autres qui sont restés fragiles.
J’ai été attristée par la perte du premier que j’avais choisi avec beaucoup de soin.
Il ‘agissait du rosier Chantal Thomass, une création parfumées Guillot Générosa.
J’avais été séduite par le visuel: il correspondait en tout point aux rosiers vers lesquels vont ma préférence: naviguant entre rose pâle et blanc, mousseux à l’image des roses anciennes…
Bref, j’en attendais beaucoup et je guettais sa floraison avec impatience pour découvrir les fleurs et leur parfum semble-t-il anisé.
Mais j’ai dû déchanter. 
Il a commencé par faiblir, puis est reparti pour dépérir à nouveau et rendre l’âme définitivement en début de saison.
J’avais écrit à la roseraie Guillot pour leur faire part de ma déception.
Une personne m’avait demandé une photo du rosier perdu et m’avait dit qu’il me serait remplacé en temps voulu.
Le temps a passé… et cette semaine, la factrice m’a apporté un paquet contenant un autre rosier de la même espèce.
Vendredi, profitant du fait que la météo annonçait de la pluie sur la région, mon Capitaine s’est attelé à la préparation de la première des nouvelles plates bandes du jardin, dont la roseraie va s’agrandir.
Il y a planté le nouveau venu et ses congénères qui étaient encore en pot, déplaçant au passage une petite merveille qui n’était pas placée au bon endroit.
Comme promis, la pluie est venue arroser le jardin durant la soirée et la nuit.
Ne reste plus qu’à attendre…

Martine Bernier





 

Charlotte_5_2

Charlotte, de David Austin

La semaine a débuté par une visite dans un magasin où je sais avoir de fortes chances de trouver les rosiers que je recherche.
Cela n’a pas manqué: nous sommes rentrés au bercail avec trois David Austin et un Kordes, tous en fleurs et tous en pots…

Voici donc mes nouvelles recrues.

Charlotte porte le nom de la petite-fille de David Austin. Il est considéré comme l’un des plus beaux rosiers anglais jaunes.
Primé, il a la réputation d’être résistant au froid et aux maladies. J’espère qu’il tiendra ses promesses…

Tranquillity_Std_1_2

Tranquillity de David Austin

Tranquillity et Lady Salisbury faisaient tous deux partie de ceux que j’avais inscrit sur ma liste de souhaits. Le premier pour la beauté de ses fleurs blanches parfaitement arrondies, et le second pour sa couleur et la générosité de sa floraison.

Lady Salisbury de David Austin

Lady Salisbury de David Austin

– Enfin, le quatrième, Mme de Maintenon est un rosier de Kordes et a été le coup de coeur de mon Capitaine. Il faut dire qu’il nous a interpellés par son parfum puissant et capiteux. En clair, il ne nous a pas « tapé dans l’oeil » selon l’expression consacrée, mais capturés par le nez! Il fait partie de la gamme Rosier PARFUMA

Mme de Maintenon

Mme de Maintenon

Ces merveilles portent à 19 le nombre de rosiers ornant le jardin.
Ils auraient dû être 20, mais l’un d’eux n’a jamais réussi à démarrer.
D’autres viendront les rejoindre par la suite: la roseraie devient jolie!

Martine Bernier