octobre 2017
L Ma Me J V S D
« sept    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Technologie

Depuis longtemps, je cherchais un programme capable de jouer pour moi le rôle de journal de bord.
Facile?
Et bien non, pas du tout.
J’en ai essayé une bonne dizaine: aucune ne correspondait à ce que je recherchais.
C’était pourtant simple: je voulais un logiciel capable de recevoir mes notes et de les intégrer dans un calendrier, dans lequel je pourrais ajouter à ma guise des photos, du multimédia, des bouts de rien…
Bref, un carnet de voyage de vie dans lequel je déposerais pêle-mêle ces moments intimes que je n’ai pas envie d’oublier si un jour  ma mémoire me fait défaut.
Tous ceux que j’ai testés m’ont déçue au point que j’ai fini par penser que je cherchais l’impossible… ou que, tout simplement, ce qui existait peut-être pour PC n’était pas encore disponible pour Mac.
Jusqu’au jour où…
J’étais plongée avec délice dans un de ces magazines informatiques que je lis, relis et re-relis sans complexe, lorsque je suis tombée sur la présentation de Day One.

Oh miracle!
Pour une trentaine d’euros, je pouvais obtenir le Graal!
Il proposait tout ce que j’attendais de lui…
J’ai commencé par le personnaliser, par apprendre à le connaître…
Et le 6 avril 2016, je commençais à lui confier mes secrets… pas si secrets que cela.
Il n’était pas dans mes intentions d’écrire chaque jour: juste quand je vivais quelque chose de particulier.
Seulement… c’était compter sans la forte personnalité de mon nouveau compagnon.
Le lendemain, alors que j’étais en pleine rédaction d’un article, j’ai été interrompue par l’apparition d’un pavé sur mon écran m’indiquant: c’est l’heure d’écrire dans votre journal.
Hum.
Que ouis-je?
Cette charmante petite chose essayerait-elle de prendre le contrôle de ma vie?
Houla… nous allons avoir un problème.
Je lui ai imposé le silence et j’ai poursuivi mon travail.
Depuis, tous les jours il  m’a posé la même question à la même heure.
Jusqu’au moment où, agacée, je le lui ai interdit.
Croyez-moi si vous le voulez… dès l’instant où il a arrêté de s’imposer, il m’a manqué.
Je suis donc retournée dans ses entrailles et j’ai changé sa phrase.
A la place de celle qu’il me rabâchait en boucle, j’ai écrit: Veux-tu écrire quelque chose aujourd’hui?
Me réservant la possibilité de changer le message en fonction de mes humeurs.
Non mais!
Un peu de délicatesse dans ce monde de brutes!

Depuis qu’il est bien élevé, mon précieux programme est devenu un compagnon très agréable.
Il accueille mes émerveillements, mes fous rires, mes coups de stress, mes souvenirs insolites…
Et… il se tait.
Parfait, vous dis-je!

Martine Bernier