Calendrier

octobre 2011
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives mensuelles : octobre 2011

Les aventures d’Hergé

9782205069273couvi400x523.jpg

C’est une excellente idée…
Consacrer une BD à Hergé, créateur mythique de Tintin, à sa vie à l’occasion de ses 90 ans: il le méritait!
Sa vie est pleine de péripéties, d’aventures, de moments difficiles ou heureux qui avaient déjà fait l’objet de biographies.

Cette fois, la démarche est différente.
Hergé devient lui-même le héros de bande dessinée dans laquelle il évolue.
C’est vif, parfois un peu trop rapide, mais toujours suffisamment captivant, respectueux, tendre.
J’ai particulièrement appréciés deux détails: l’album, conçu sur le même modèle que les Tintin de l’époque.
Et les dialogues, truffés de belgicismes.
Hergé « parlait belge » et les scénaristes ont eu l’intelligence de le respecter, ce qui campe une ambiance très couleur locale que les lecteurs Belges et les tintinophiles apprécieront tout particulièrement!

Martine Bernier

« Les Aventures d’Hergé », Bocquet, Fromental, Stanislas, Dargaud.

Henry Dupuis, Jardinier de Louis XIV – Rose Bertin, Couturière de Marie Antoinette

images1.jpeg

Deux biographies de deux personnalités n’ayant pas vécu à la même époque, en un seul livre…
Henry Dupuis, Jardinier de Louis XIV, et Rose Bertin, couturière de Marie-Antoinette.
Qu’avaient-ils donc en commun pour se retrouver réunis dans un même livre sous deux histoires distinctes?
Tous deux ont beaucoup travaillé à Versailles.
A travers ces deux histoires signées par deux plumes différentes, c’est bien Versailles que l’on découvre encore davantage, en filigrane de la vie de ceux qui l’ont fréquenté.

Les deux récits sont bien écrits, documentés.
Mais j’avoue une préférence pour le personnage de Rose Bertin, modiste de la Reine, et pour le lien qui s’est tissé entre ces deux femmes, sous le sceau de la féminité, de la coquetterie, de la frivolité.
Rose créait pour cette jeune reine qui aimait la mode et les froufrous.
Elle a été une grande créatrice, tout comme Henry Dupuis a été l’un des magiciens des fêtes des jardins de Versailles sous le Roi Soleil.

Ne boudons pas notre plaisir: ces biographies sont deux délices.

Martine Bernier

« Henry Dupuis, Jardinier de Louis XIV » (Patricia Bouchenor-Déchin) et « Rose Brtin, couturière de Marie-Antoinette » (Michelle Sapori), collection les Métiers de Versailles. Disponible, entre autres, aux Editions France Loisirs.

La Dernière Vie, tome 1 et 2

9782803628599couvi325x456.jpg

Et si, alors que vous jouez tranquillement sur votre ordinateur, la virtualité quittait son statut pour envahir le monde réel?
C’est ce qui arrive à Firo, impatient d’essayer la démo de New World que lui a prêtée son amie Clara.
Mais le jeu est doté d’une mystérieuse technologie qui engloutit le joueur et l’entraîne dans son monde.
Après avoir vécu l’expérience, Fito se précipita chez Clara… pour apprendre qu’elle a été transportée d’urgence à l’hôptal.
Les deux tomes de l’histoire sont haletants.
Si vous êtes fan de Juan Gimenez, sachez que cette réédition, en deux tomes, n’était jusqu’ici accessible qu’à ses lecteurs hispanophones.
Entre réalisme et cybernétique, il navigue dans un monde inquiétant…

Martine Bernier

« La dernière vie », tomes 1 et 2, Juan Gimenez, Dargaud