Calendrier
mars 2015
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Le voyant

garcin_05

C’est après avoir suivi une interview de Jérôme Garcin dans le journal de 13 Heures de France 2 que j’ai acheté son livre « Le voyant ».
J’avais envie de découvrir Jacques Lusseyran dont l’auteur parlait si bien.
Je l’ai terminé hier, et… je suis marquée par cette lecture.
Quel personnage, quel destin… quelle force.

À huit ans, le geste maladroit de l’un de ses camarades aboutit à un drame: Jacques perd ses deux yeux.
Il aurait pu se renfermer sur lui-même, évoluer au ralenti.
Au lieu de cela, il parlera toute sa vie, y compris dans un livre qu’il écrira plus tard, « La lumière des ténèbres », de la clarté intérieure qui l’habite.
garcin_04Il devient un étudiant brillant parmi ses compagnons voyant, intégrant notamment l’exigeante hypokhâgne.
garcin_04Il a 17 ans lorsque, en pleine Deuxième Guerre mondiale, il crée son réseau de Résistance, « Les volontaires de la liberté », auquel 700 lycéens participeront.
Il intégrera par la suite « Défense de la France », de Philippe Vianney, jusqu’au jour où, avec ses compagnons, il sera dénoncé aux Allemands.
Cette trahison signera la fin du réseau et sa déportation à Buchenwald où il restera 15 mois… et survivra grâce à ce charisme qui est le sien et qui lui vaudra l’amitié de ses compagnons.
De retour de cet enfer, à la fin de la guerre, il ne rêve que de devenir professeur de Lettres.
Mais ce bonheur lui sera refusé en raison d’une loi de Vichy interdisant l’enseignement aux invalides.
La vie de Jacques Lusseyran va alors prendre un tour différent, faite de voyages, d’écriture, d’enseignement aux États-Unis où sa réputation est toujours lumineuse aujourd’hui.
Marié plusieurs fois, père de famille, éternel amoureux, cet homme oublié de la France, qui n’a jamais vu son courage salué par aucune médaille ni aucune reconnaissance, est mort dans un accident de voiture à 47 ans, en 1971, avec sa troisième épouse.
Véritable personnage de roman au courage héroïque, il méritait qu’un livre lui soit consacré… et sans doute un film, dans les années à venir.

Martine Bernier

« Le Voyant », Jérôme Gardin, Gallimard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *