Calendrier

juin 2019
L M M J V S D
« Mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Martine

Une vie avec Alexandra David-Neel

 

Oui, je sais: la première sortie de cette série BD date de 2016.
Mais le fait qu’elle accède à une deuxième vie sur France  Loisirs est l’occasion de reparler de ces albums magnifiques et du travail remarquable de Fred Campoy et Mathieu Blanchot.

Retracer la vie d’Alexandra David-Neel en bande dessinée semblait une tâche impossible alors qu’il est déjà si difficile de la présenter sans oublier aucun de ses titres, aucune de ses qualifications.
Cette érudite orientaliste a eu tant de vies différentes, a fait tant de choses, a tant écrit, réalisé tant d’exploits et tellement voyagé qu’il est complexe de parler d’elle sans rien oublier.
Dans cette BD dont voici les deux premiers tomes, les deux complices ont choisi de  s’engager dans ce récit à travers la voix de celle qui fut sa secrétaire, gouvernante et amie durant les dix dernières années de sa vie: Marie Madeleine Peyronnet, en adaptant son livre: « Dix ans avec Alexandra David-Neel ».
Leur première rencontre a lieu dans un hôtel d’Aix-en-Provence où séjourne l’écrivain philosophe au caractère bien trempé, avant de regagner sa maison de Digne-les-Bains.
Commence une relation exigeante, teintée d’humour, d’agacement et d’attachement pudique, relation retracée ici de manière captivante.
Au fil des pages, nous voyageons entre le passé et le présent, le présent étant abordé en noir et blanc tandis que le passé est coloré.
Les deux premiers tomes nous plongent dans les souvenirs de la vieille dame devenue un despote attachant, visitée par des sommités avides de la rencontrer, mais aussi par des passants désireux d’approcher une célébrité.
On ne peut que féliciter et remercier Fred Campoy et Mathieu Blanchot pour leur excellent travail qui permet de faire connaître à un plus grand nombre, et aux jeunes en particulier, cette femme remarquable qui mériterait de figurer dans les manuels scolaires.

Martine Péters

« Une vie avec Alexandra David-Neel » Fred Campoy et Mathieu Blanchot. Disponible, entre autres, aux Editions France Loisirs Suisse.

La chorale des dames de Chilbury

Nous sommes en 1940, dans un petit village anglais où les hommes sont partis pour le front.
Ne restent plus que les femmes, qui se fixent une mission: sauver la chorale locale privée de ses voix masculines, et continuer à chanter pour exorciser la guerre.
Toutes ces femmes, très différentes les unes des autres, se retrouvent  autour de leur professeur de chant, Miss Primrose Trent, et vont unir leurs efforts pour être à la hauteur.
Dans ce délicieux roman très british, vous craquerez pour les portraits de ces femmes et pour leur quotidien fait de potins, de peurs, d’amour secrètes, de jalousie et d’amitié.
C’est intelligent, attachant… un de ces livres que l’on n’a pas envie de quitter…

Martine Péters
« La chorale des dames de Chilbury », Jennifer Ryan, disponible notamment aux éditions Frances Loisirs.

 

Lebenstunnel

La Seconde Guerre mondiale s’était achevée sur la victoire des nazis. La race aryenne a dominé le monde et deux cents ans ont passé lorsque naît Krista qui va grandir dans cette idéologie. Une fin de journée alors qu’elle rentre de son travail, le hasard la conduit à assister une femme dans la rue. Elle va découvrir qu’une société secrète de non-aryen se terre dans les égouts de Germania.

Entrainé de force dans une aventure extraordinaire au coté d’Elias, un jeune rebelle séduisant, qui va ébranler toutes ses convictions et déclencher le rejet du fonctionnement même du monde dans lequel elle vit.

Mais tout ne se passe pas comme elle le souhaiterait, reprise par les brutes nazies, elle va vivre des heures très difficiles, frôlant la mort à plusieurs reprises. Ballottée entre la réalité de sa vie et un monde virtuel qu’elle ne maîtrise pas, elle perd pieds…

Un roman osé plein de rebondissements qui maintiennent l’attention du lecteur au point d’avoir des difficultés à s’éloigner de ce texte. Le style et la plume d’ Oxanna Hope sont agréables, fluides et simples. La redondance de certaines choses, gênantes au début du roman, donne de l’épaisseur à la trame psychologique de ce thriller qui force l’intérêt pour le dénouement de l’histoire.

Bruno Guédot

 

« Lebenstunnel », Oxanna Hope, disponible, entre autres, aux Editions France Loisirs.