Calendrier

mars 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Martine

Survivants Tome 5 Anomalies Quantiques

Couv_300283

Le dernier tome de ce quatrième cycle clôt la plus captivante des séries de science-fiction. Dessiné, dialogué, scénarisé et colorié par LEO, auteur brésilien du nom de Luiz Eduardo de Oliveira, « Les mondes d’Aldébaran » est une de mes séries préférées. LEO signe plusieurs autres BD du même type et de renom comme Kenya, Namibia, Terres lointaines et bien d’autres.

Un groupe de colons partis sur la planète Aldébaran se réveille à bord de leur vaisseau.
Ils découvrent alors qu’ils sont les seuls rescapés, un message enregistré du commandant du vaisseau leur annonce en effet la mort de tous les autres passagers!
Ils atterrissent alors sur une planète hostile, perdue dans l’espace, obligés de s’organiser afin de survivre.
Ils vont devoir affronter de multiples dangers, notamment la présence de créatures aussi hostiles qu’invisibles.
Parmi eux, Manon, une jeune femme, décide de prendre les choses en main et d’explorer cette planète de tous les dangers…

Les tensions entre eux vont disloquer le groupe de survivants qui va se disséminer face aux événements tragiques qu’ils vont rencontrer. Des sauts temporels imprévisibles vont accentuer leur dispersion. Manon et Alex ont réussi à survivre dans ce contexte hostile sans savoir s’ils pourront retrouver le reste du groupe…

Tout au long des tomes 1 à 4, ils vont aller d’aventure en aventure les mettant en danger sur cette planète où ils ont échoué.
Une première fois accueillis et sauvés par un groupe d’Holorans, ils vont avec eux rechuter et se retrouver seuls sur une ile infestée d’hommes-crocodiles.
L’intervention de la Mantrisse et l’arrivée d’un extra-terrestre, Sven, vont leur permettre de reprendre espoir et d’envisager de fuir une fois pour toutes cette planète de tous les dangers. Sven, qui n’est autre que le compagnon de Kim, leur fera alors d’étonnantes révélations.

Quel nouveau monde, Leo va t-il nous faire découvrir dans sa prochaine série ? Il ne peut pas s’arrêter là…

 

Bruno Guedot /M.B.

Survivants Tome 5   Anomalies Quantiques, Leo (Dessinateur, scénario et coloriste), Ed. Dargaud

Monet, nomade de la lumière

monet

Coïncidence?
Sans doute, oui…
Toujours est-il que, au cours de cette semaine marquée par l’exposition dont j’ai parlé, à la Fondation Gianadda, un livre m’a été envoyé par en service de presse par une maison d’édition.
Une bande dessinée appelée « Monet, Nomade la lumière ».

Des albums consacrés à de grandes personnalités, artistes ou autres, j’en ai lu beaucoup.
Lorsque j’ai vu la couverture de celui-ci, j’ai apprécié le choix du dessin qui y figure.
Monet à Giverny, debout sur son pont japonais surplombant le bassin des nymphéas.
Et j’ai commencé la lecture de ce roman graphique.
L’histoire commence en 1923.
Accompagné par son ami Georges Clemenceau, Oscar-Claude Monet doit se faire opérer d’une double cataracte qui lui fait perdre la vue.
A son retour à Giverny, il doit rester durant trois jours les bandés.2137_P2
Il ne lui reste pas d’autres choix que de rester tranquille et de profiter de ce repos forcé pour revenir sur sa vie, ses souvenirs, ses tourments, ses réussites, ses regrets, sa vie d’homme et d’artiste…

J’ai lu bien des biographies et autres livres consacrés au chef de file des Impressionnistes, mais jamais sous forme de BD.
Monet au panthéon du 9e Art, comme l’ont déjà été avant lui Picasso ou le 2137_P2Caravage: le clin d’oeil est audacieux…

Le travail fourni par le dessinateur Efa, et par le scénariste Salva Rubio est énorme, remarquable.
La documentation est solide, fouillée, l’histoire bien construite…
Quant au dessin, il rend hommage à Monet, y compris à travers la reproduction de certains de ses tableaux.

Claude Monet à Giverny
Claude Monet à Giverny
J’aime particulièrement la planche ci-dessus, le paysage, l’intimité amicale entre Clemenceau et Monet, le retour à Giverny après l’intervention…

L’ouvrage de 117 pages se termine par un dossier bien conçu, revenant sur les oeuvres citées dans l’ouvrage.
Si je devais émettre un petit regret, ce serait celui de voir l’album ne pas développer les années Giverny, période qui aurait mérité un deuxième tome… et qui aurait permis de prolonger le plaisir de cette belle lecture.

Martine Bernier

Monet, Nomade de la lumière, Salva Rubio et EFA, Ed Le Lombard

Mémoires de Guerre Tome 1

Couv_300098

Notre monde, dans un futur proche pourrait bien ressembler à l’histoire de cette nouvelle série.

Les populations se sont divisées, les plus riches et les plus dominantes se sont réparties dans les Enclaves très bien protégées. Dans les territoires restants, le peuple se retrouve dans des zones de non-droit. Dans ces régions, des sections d’intervention régulent la population de manière très autoritaire et arbitraire.

Une de ces sections est commandée par notre héros Vivian. Il mène ses soldats avec bienveillance et doit freiner les ardeurs de certains. Lors d’une mission télécommandée dans un des territoires, Vivian et sa section capturent un clandestin qui annonce la venue d’un libérateur des exclus. Alors qu’il devait le capturer, les drones, qui l’accompagnent, l’exterminent.

Vivian fait alors inconsciemment le rapprochement avec ses cauchemars récurrents dans lesquels il est responsable de la destruction des Enclaves qu’il doit protéger. Avant de mourir, le clandestin lui donne le nom du libérateur : Le Tiqqun.

Son commandant lui dira que le drone responsable a été renvoyé en révision, et qu’il peut prendre quelques jours de repos avec ses hommes. Suite à un incident durant leur moment détente, un incident va immobiliser Vivian quelques semaines. Il a approché de trop près une énigme qui fait naître des soupçons dans son esprit. Son chef va lui coller un psy qui devra l’accompagner dans ses missions afin de s’assurer de la loyauté de l’équipage, puis ils seront envoyés dans un stage de réendoctrinement avant qu’ils ne redeviennent opérationnels.

Ce stage est-il est une véritable épreuve qu’il faudra réussir ?

La lecture de ce premier tome vous donnera la réponse.

Le scénario réalisé par Richard Marazano nous entraîne dans un monde plongé dans un apartheid moderne qui fait peur. Jean-Michel Ponzio, le dessinateur, illustre l’histoire dans ce monde futur sur des planches saisissantes qui utilisent la couleur dominante pour donner l’ambiance des scènes. Le tout nous interpelle et nous laisse à penser un avenir peu engageant. Plus qu’un divertissement, on nous amène à nous poser des questions sur notre destinée…

Bruno Guédot / Martine Bernier

MEMOIRES DE GUERRE Tome 1 de Richard Marazano &Jean-Michel Ponzio. Editions : Dargaud