Calendrier

février 2020
L M M J V S D
« Jan    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829  

Biographies

Baudelaire

1263210_f.jpg

Poète fascinant, personnage hors du commun… celui qui a marqué pour la vie les générations qui ont aimé ses vers méritait bien une nouvelle biographie.
Celle que lui a consacrée Marie-Christine Natta est un bijou, porté par une très belle plume.
La vie et la personnalité de Charles Baudelaire y sont révélées sous des angles  souvent méconnus.
De son enfance au cours de laquelle il rêvait d’être comédien à son goût pour le dandysme, véritable philosophie à ses yeux, le parcours de l’auteur des Fleurs du Mal est abordé sous toutes ses facettes.
Pour y parvenir, l’auteure s’est penchée sur l’oeuvre, mais aussi sur la correspondance, les notes autobiographiques et les témoignages directs, nous permettant de découvrir un personnage aux multiples talents, aussi bien poète que critique littéraire, traducteur et critique d’art.
Elle nous permet également de découvrir un aspect de la personnalité de Baudelaire que l’on connait peu: son humour…

Martine Bernier

 

Baudelaire, Marie Christine Natta
Librairie Académique Perrin

Mémoires Beate et Serge Klarsfeld

 

memoiresDe Beate et Serge Klarsfeld, nous savions qu’ils ont consacré leur vie à traquer et à traîner devant les tribunaux les responsables de la Shoah.

Pendant près de 50 ans, ils se sont battus pour que la mémoire des victimes ne tombe pas dans l’oubli et pour que la justice soit rendue.
Leur biographie est haletante, passionnante.
Beate était la fille d’un soldat de la Wehrmacht et Serge fils d’un Juif roumain mort à Auschwitz.
Tous deux se sont trouvés, se sont aimés, mariés, et se sont engagés dans ce qui sera  le combat de leur vie, sans qu’aucune menace, aucune arrestation ne viennent à bout de leur détermination.
Un livre essentiel…

Martine Bernier

« Mémoires » Beate et Serge Klarsfeld, disponible, entre autres, aux Editions France Loisirs.

Le voyant

garcin_05

C’est après avoir suivi une interview de Jérôme Garcin dans le journal de 13 Heures de France 2 que j’ai acheté son livre « Le voyant ».
J’avais envie de découvrir Jacques Lusseyran dont l’auteur parlait si bien.
Je l’ai terminé hier, et… je suis marquée par cette lecture.
Quel personnage, quel destin… quelle force.

À huit ans, le geste maladroit de l’un de ses camarades aboutit à un drame: Jacques perd ses deux yeux.
Il aurait pu se renfermer sur lui-même, évoluer au ralenti.
Au lieu de cela, il parlera toute sa vie, y compris dans un livre qu’il écrira plus tard, « La lumière des ténèbres », de la clarté intérieure qui l’habite.
garcin_04Il devient un étudiant brillant parmi ses compagnons voyant, intégrant notamment l’exigeante hypokhâgne.
garcin_04Il a 17 ans lorsque, en pleine Deuxième Guerre mondiale, il crée son réseau de Résistance, « Les volontaires de la liberté », auquel 700 lycéens participeront.
Il intégrera par la suite « Défense de la France », de Philippe Vianney, jusqu’au jour où, avec ses compagnons, il sera dénoncé aux Allemands.
Cette trahison signera la fin du réseau et sa déportation à Buchenwald où il restera 15 mois… et survivra grâce à ce charisme qui est le sien et qui lui vaudra l’amitié de ses compagnons.
De retour de cet enfer, à la fin de la guerre, il ne rêve que de devenir professeur de Lettres.
Mais ce bonheur lui sera refusé en raison d’une loi de Vichy interdisant l’enseignement aux invalides.
La vie de Jacques Lusseyran va alors prendre un tour différent, faite de voyages, d’écriture, d’enseignement aux États-Unis où sa réputation est toujours lumineuse aujourd’hui.
Marié plusieurs fois, père de famille, éternel amoureux, cet homme oublié de la France, qui n’a jamais vu son courage salué par aucune médaille ni aucune reconnaissance, est mort dans un accident de voiture à 47 ans, en 1971, avec sa troisième épouse.
Véritable personnage de roman au courage héroïque, il méritait qu’un livre lui soit consacré… et sans doute un film, dans les années à venir.

Martine Bernier

« Le Voyant », Jérôme Gardin, Gallimard.