OlivierGrandjean2

Grand amoureux de sa région, de ses produits et de ses traditions, Olivier Grandjean est aussi un grand collectionneur et le passionnant fondateur de la Foire d’Automne et Bourse aux sonnailles de Romainmôtier (VD)qui a lieu chaque année.

Ses amis disent de lui que c’est un érudit, un organisateur fourmillant d’idées, un homme généreux, à l’énergie inaltérable, toujours prêt à faire partager son amour pour la tradition et les bons produits.
Ce sont tous ces traits de caractère qui ont poussé Olivier Grandjean à créer en 1998 avec quelques complices, la désormais célèbre Foire d’automne et Bourse aux sonnailles qui a lieu chaque année à  Romainmôtier.

A Juriens (VD), derrière les portes de sa maison, se cache un trésor: 732 cloches parfaitement alignées.
Des cloches de toutes les formes, de toutes les provenances, de tous les âges, formant une collection qu’il a commencée voici plus de 25 ans, comme il le raconte volontiers:
« Ma première cloche, c’est mon grand-père, agriculteur, qui me l’a offerte lorsque j’avais 5 ans, comme c’était de tradition dans les familles paysannes.
J’ai perdu mon père à 8 ans et j’étais très proche de mes grands-pères que j’allais aider aux travaux de la ferme.
Par la suite, vers l’âge de 20 ans, je suis devenu peu à peu collectionneur. Je cherchais dans les petites annonces de « Terre et Nature ».
Ces cloches ont toutes une histoire liée à ceux qui les ont façonnées, à leurs propriétaires, à l’époque, à la région ou au pays.
En général, les Anciens ne veulent pas les partager.  Chez beaucoup, il existe toujours un attachement fabuleux pour cet objet. »

Belles, étonnantes et drôles

Le maître des lieux est une véritable encyclopédie vivante.
Il connaît chaque histoire, chaque détail de ses objets, chaque pierre et chaque sentier de sa région, y connaît tout le monde.
Sa collection contient des pièces aussi insolites que précieuses, qu’il choisit en fonction de leur âge, de leur originalité, de leur finesse.
Certaines datent du 18e siècle, d’autres sont très récentes, ou réalisées sur commande par des artisans dont la créativité semble se moquer des difficultés.
Preuve en est la cloche en forme de goutte d’eau, sans doute la plus élégante de la collection.
Certaines sont amusantes, comme celle arborant des couples d’animaux bien de chez nous se promenant à côté d’un palmier, ou cette autre, de 1929, ayant appartenu à un propriétaire sans doute fâché contre le fisc, et arborant l’inscription suivante: « Canton de Vaud si beau, chargé d’impôts. Liberté partie. »

Tandis que son frère a repris les commandes de la ferme familiale, c’est par hasard qu’Olivier Grandjean a entamé une carrière bancaire qui l’a notamment amené à vivre plus de deux ans à Singapour… d’où il a ramené des pièces superbes pour sa collection.
Mais jamais ne s’est altéré son amour pour son coin de pays.

Solidement ancré à sa région, il se passionne toujours pour les merveilles qu’il y découvre et qu’il contribue activement à mettre en valeur.
La Foire d’automne et Bourse aux sonnailles, il l’a lancée voici 15 ans dans le but de rencontrer d’autres collectionneurs.
Ce qui n’était alors qu’une réunion intimiste entre amis et amateurs est devenue une manifestation prisée recevant chaque année entre 10’000 et 12’000 visiteurs sur trois jours.

Martine Bernier

 

Cet article a été publié dans l’hebdomadaire suisse romand « Terre et Nature »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>