Vin

Gérald Besse et son épouse Patricia. (Photo Eric Bernier)

A force de volonté et de travail, Gérald Besse a créé un domaine et des nectars d’exception, épaulé par son épouse Patricia. Portrait d’un homme porté par son amour de la vigne et du patrimoine de sa région.
A Martigny-Croix (Valais), Gérald Besse fait partie de ces hommes qui se sont « faits tout seul ». Parti de rien, il a toujours eu le désir de travailler la vigne. Un goût qui lui a été transmis par son grand-père, Clément: « Il m’a servi d’exemple, raconte-t-il aujourd’hui. Je l’ai perdu alors que j’avais douze ans. Mais j’ai eu le temps de bien le connaître, de le regarder travailler. C’était un homme qui créait, qui construisait. Enfant, je travaillais déjà dans les vignes. J’ai effectué un premier apprentissage de ramoneur, puis j’ai décidé de faire ce que je désirais vraiment. »
A 22 ans, le jeune homme achète 1,5 hectare de vigne qu’il plante de pinot noir, de gamay, de chasselas et de pinot gris. Dès le premier millésime, le résultat est à la hauteur des exigences du nouveau vigneron. Très minutieux sur le travail de la vigne, il sait déjà que 70 à 80% de la réussite d’un vin provient de la qualité du fruit, et travaille très tôt en production intégrée.

A deux dans les vignes

En 1981, Gérald Besse épouse Patricia, éducatrice spécialisée qui n’est pas issue d’un milieu viticole. Ce qui ne l’empêche pas de prendre rapidement l’habitude d’aller aider son mari à la vigne et de quitter son métier six ans plus tard pour s’investir elle aussi dans le domaine. Deux enfants et quelques années plus tard, le pari du maître des lieux est gagné. Amoureux des grands vins, Gérald tente de suivre leur exemple en visant la concentration dans ses vinifications. A la vigne, à la cave comme à l’accueil, le couple mise sur la qualité. A force de constance et de soin dans son travail, il se taille une réputation de sérieux et d’excellence avec des vins qui interpellent autant le public que les médias.
Au fil du temps, le domaine s’agrandit. Gérald connaît parfaitement les terroirs de sa région, commande une étude sur le sujet en 1997, et plante de nouveaux cépages en fonction des résultats obtenu. Dans son vignoble en terrasse surplombant toute la région de Martigny, il forme son personnel non seulement à effectuer un travail minutieux sur chaque cep,, mais également à entretenir les murs en pierres sèches qui font le charme du paysage.

Relève en route

Aujourd’hui, Gérald Besse est un homme heureux. Il aime et maîtrise chaque facette de son métier, et ne regrette aucun de ses choix de vie. Visionnaire et entreprenant, il continue à améliorer son domaine, préparant de nouvelles terrasses pour le printemps prochain, où sera planté du riesling. Il sait également que sa relève est assurée puisque sa fille, Sarah, aujourd’hui ingénieur en viticulture et œnologie, complète sa formation avant de reprendre le flambeau familial. Un bonheur pour cet artiste du vin qui sait déjà que, s’il cèdera la place à sa fille, il n’en continuera pas moins de travailler dans ces vignes auxquelles il est viscéralement attaché.

Martine Bernier

 

Le Domaine, c’est:

-   Surface exploitée: 18 hectares dont un peu plus de 10 en propriété.
- Cépages: quatorze cépages parmi lesquels du chasselas, du pinot gris, du gamay, de la petite arvine,  de la marsanne, de la syrah, du païen, du cornalin, du merlot, etc.
- Encavage: environ 180’000 cols
-  Spécialités: On tire ici profit de chaque vin pour en faire une spécialité!

Adresse

Cave Gérald Besse, Les Rappes
Route de la Combe 14
1921 Martigny-Croix
Tél: 027 722 78 81
Fax: 027 723 21 94
E-mail: info@besse.ch
Site du domaine Gérald Besse

Cet article est paru dans l’hebdomadaire « Terre et Nature ».