Suisse

Il y a deux ans, je m’étais rendu à Martigny pour les besoins d’un petit reportage.
J’y avais rencontré les participants à un cours d’aquarelle organisé par Pro Senectute Valais, et placés sous la bienveillante houlette de leur professeur, Pierre-Alain Corthay, peintre, guide de montagne et éducateur.
Point d’orgue de leur cheminement, ils avaient proposé une exposition de leur travail au Centre de Loisirs et de Culture, et j’étais allée à leur rencontre, découvrant au passage des personnalités attachantes et quelques jolis talents.

Deux ans plus tard, donc, Pierre-Alain Corthay, Nathalie Humbert, animatrice socioculturelle de Pro Senectute Valais, et sa collègue Evelyne Emery ont récidivé avec une deuxième exposition, un peu particulière, cette fois.
Cette fois, c’est dans un lieu bien différent qu’a eu lieu le vernissage, puisque les aquarelles sont exposées à la fois dans les vitrines des commerçants du Bourg de Martigny et dans un endroit très particulier appelé la Grange à Emile.

J’avais annoncé l’exposition sous forme d’encadré, et il n’était pas prévu que je rédige un autre article.
Mais mes interlocuteurs m’ont invitée à leur rendre visite, et j’ai promis que je trouverais un moment pour m’y rendre.

Expoaquarelles-211x300

Hier donc, je m’y suis rendue avec mon Capitaine, et j’ai découvert un lieu plein de charme et de cachet, et des aquarelles de belle tenue, mariant différents styles et sensibilités.
Les exposants s’appellent Dominique Hennemann (seul homme du groupe), Thérèse Fragnière, Liliane Michaud, Claudine Rotelli, Josiane Wehrli, Liliane Grandi, Agnès Luisier.
Tous sont des amateurs doués, débutants ou avertis.
Découvrir les talents artistiques qui sommeillent au fond de chacun d’entre nous est toujours touchant, et quelquefois surprenant.
Les surprises et de séduisantes petites perles ne manquent pas parmi les tableaux accrochés à la Grange à Emile.
Cette grange, d’ailleurs, parlons-en…

Grâce aux explications de nos hôtes et à la plaque placée sur la façade, j’ai appris qu’elle avait été construite par Emile Darbellay (1887-1972) pour les besoins de son exploitation agricole.
En 2008, son fils, Maxime, l’a cédée à la commune de Martigny.
Huit ans plus tard, l’administration communale de Martigny a accepté de baptiser le lieu « La grange à Emile », et ce sur une proposition du petit-fils d’Emile Darbellay… qui n’est autre que Léonard Gianadda.
La Fondation Annette et Léonard Gianadda a d’ailleurs soutenu la restauration de ce bâtiment témoin du passé, qui, aujourd’hui, commence à recevoir des manifestations culturelles.
Voilà donc deux bonnes raisons justifiant la visite: la découverte d’un bouquet de talents, et celle de cet espace culturel hors normes, dans le cadre plein de charme du Bourg de Martigny…

Martine Bernier

Exposition à la Grange à Emile: jusqu’au 9 avril ouvert les mercredi, vendredi, samedi et dimanche, de 15 à 19 heures.

La grange se trouve à la rue de Fontaines, à Martigny.
Information Pro Senectute Valais: 027 322 07 41

49b592c5-6c02-4e5c-a26b-16bcf6625c09

HENRIETTE ZEPHIR
DU 3 FEVRIER AU 30 AVRIL 2017 à la Collection de l’Art Brut, à Lausanne

Née en 1920 près de Toulouse, Henriette Zéphir travaille de manière assidue jusqu’à quatre-vingt-onze ans passés, se consacrant parfois plus de dix heures par jour à la réalisation de ses dessins. Poussée par l’incitation d’une présence ressentie à ses côtés, elle réalise des compositions aux formes sinueuses, des « guipures », selon Jean Dubuffet, qui acquiert en 1965 une vingtaine de ses œuvres.

PublicationHenriette Zéphir, Lausanne, Collection de l’Art Brut, 2017, 48 pages, 30 ill. couleur, avec un texte inédit d’Alain Bouillet.
L’ouvrage est disponible à la librairie du musée ou via la boutique du site web.

 

Adresse
11, av. des Bergières
CH – 1004 Lausanne
http://www.artbrut.ch

Bonne nouvelle pour les Diablerets: une nouvelle troupe villageoise de théâtre est née dans la station!

La « Réplique du Diable » voit le jour grâce à Caty Paturel et ses partenaires qui proposeront leur première pièce cet hiver:

Treize à Table
Comédie en trois actes de Marc-Gilbert Sauvageon
8 – 9 janvier 2016 et 26 – 27 février 2016

A la Maison des Congrès aux Diaberets

Portes et caisse: 19 heures
Rideau: 20 heures précise
Entrée: CHF 20.- / Enfant CHF 12.- jusqu’à 12 ans
Billetterie et réservation: Office du Tourisme: info@diablerets.ch ou par téléphone 0041 24 492 00 10