Cerveau coach alimentaire

Nous apprenons qu’en Suisse, une étude du Centre d’imagerie biomédicale du CHUV (Centre Hospitalier Universitaire Vaudois) a découvert que le cerveau humain est capable de deviner la masse calorique contenue dans un plat en une demi-seconde.
Devant une pizza ou une viennoiserie, la réaction serait différente par rapport à celle provoquée par une pomme ou un plat d’épinards.
Ca, c’est bien.

Si en plus il pouvait nous transmettre le petit sermon de prudence qui s’impose devant un éclair au chocolat ou un petit pain aux raisins, voire une crêpe à la chantilly, ce serait définitivement divin…

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.