mars 2009
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 19 mars 2009

images.jpeg

Oui, bien sûr, il a un physique de jeune premier, un regard aussi fascinant que celui de son père, un charme aussi ravageur que celui de sa mère…
Comme il doit en avoir assez de ces références constantes à sa prestigieuse filiation, le fiston.
Fiston qui, soit dit en passant, a quand même 34 ans…
Il serait peut-être temps de le regarder pour ce qu’il est vraiment.

Car Thomas Dutronc, c’est aussi et surtout un musicien époustouflant, un guitariste de la lignée de Django Reinhardt.
Sa musique, c’est celle des roulottes et des gens du voyage.
Ces notes venues d’on ne sait où, construite au fil des voyages et des émotions, à la fois haletantes et ciselées, il se les ai appropriées.
Il joue divinement, nous harponne au bout d’une arpège, d’un accord plaqué que l’on a à peine le temps de percevoir qu’il est déjà parti voleter ailleurs.
Il file son chemin sans se préoccuper des modes.
Et ça lui a réussi.
En février 2009, « Comme un manouche sans guitare » a décroché la Victoire de la Musique de la chanson originale.
Il le mérite.

Par son parcours et sa personnalité, il me fait penser à Sacha Distel, que j’avais eu la chance de rencontrer à Leysin.
Deux hommes au charme fou, que l’on aurait eu tendance à enfermer dans des carcans de préjugés.
Mais surtout deux musiciens pétris de talent, éblouissants.

Martine Bernier