avril 2009
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 30 avril 2009

Les dernières nouveautés des éditions Gallimard Jeunesse méritent le détour…

En voici un petit florilège:

– « Catherine de Médicis », journal d’une princesse italienne 1530-1533
images5.jpeg
Mon coup de coeur… Ce livre est écrit comme un journal intime tenu par la jeune Catherine au moment de voir s’ouvrir devant devant elle son fabuleux destin de future Reine de France. L’écriture est limpide, le récit passionnant. Le tout sur un papier parcheminé qui transporte les jeunes lecteurs dans le passé…
(Age conseillé: 9 à 13 ans . « Catherine de Médicis, journal d’une princesse italienne, 1530 — 1533″, par Catherine de Lasa. Collection « Mon Histoire », Gallimard Jeunesse.)

– « Les idées géniales de Raoul Craspouille »
images13.jpeg
Si vous voulez offrir un livre amusant et impertinent, optez pour celui-ci. Raoul est un petit personnage pas très propre et plutôt fripouille, doté d’une imagination sans limites. Il se lance des défis tous plus fous les uns que les autres mais… les relèvera-t-il vraiment? Un livre plein d’humour et de fantaisie, comme les enfants les aiment.
(Age conseillé: 7 à 10 ans. « Les idées géniales de Raoul Craspouille », par Alan MacDonald. Illustré par David Roberts. Collection Folio Cadet, Gallimard Jeunesse. )

– « Bienvenue les trolls! »
images22.jpeg
Ils sont sales, hirsutes, très moches. Lorsque la famille Troll vient s’installer dans sa nouvelle maison, le moins que l’on puisse dire est qu’elle fait sensation auprès de ses voisins, la famille Fierotin.
Comment se déroulera la cohabitation entre cette famille d’humains (de « zoms » comme disent les trolls) parfaitement normale, et cette famille de trolls… parfaitement normale aussi, mais selon d’autres critères? Léger, mignon avec une moralité: il ne faut jamais se fier aux apparences!
(Age conseillé: 8 à 11 ans. « Bienvenue les Trolls! », de Alan MacDonald. Illustrations Mark Beech. Collection Folio Cadet, Gallimard Jeunesse)

– « Les recettes des Mirlimarmitons »
images32.jpeg
A la base, la vocation essentielle de ce livre est d’être un ouvrage de recettes de cuisine pour les enfants. Et il remplit très bien ce rôle. Mais il en assume un autre également: celui d’être original, parsemé d’anecdotes, et illustré de dessins rigolos. A découvrir! Ce sera un livre que l’on utilisera souvent…
(Age conseillé: 7 à 11 ans. « Les recettes des Mirlimarmitons », par Paul-André Tanc. Dessins de Virginie Will. Collection Giboulées, Gallimard Jeunesse)

– « Opération Phenix » Saison 1
images41.jpeg
C’est un véritable livre d’espionnage au suspens et au rythme haletant que nous propose Franck Krebs. Les services secrets de toute la planètes sont sur les dents: un meurtrier a dévasté un centre commercial, à Pékin. Plus de 300 morts mais… aucune arme connue. Parallèlement, dans différentes capitales, quatre jeunes gens sont enlevés par un mystérieux organisme. Pourquoi? Au moment où les quatre héros du livre le découvriront, il sera trop tard. Ils seront engagés dans l’opération Phénix… un combat sans merci contre un ennemi impitoyable, comme le monde n’en avait encore jamais connu…

(Age conseillé: 12 à 16 ans. « Opération Phénix, saison 1″, de Franck Krebs. Gallimard Jeunesse)

Vous vous souvenez de Baboune, la petite chienne de mes voisins qui a goûté le museau de Scotty le week-end dernier?
J’ai bien envie de vous en reparler.
Car la réaction de mes voisins est sans doute la plus sensible et la plus intelligente qu’il m’ait été donné de voir.

Donc, il faut savoir que la petite chienne en question vient d’une lignée où, apparemment, les parents sont nerveux, aboyeurs et un brin mordeurs.
Baboune, en digne fille de sa mère, a pincé elle aussi quelques fois avant de savourer la truffe scotischienne.
Pour mes voisins, le choc a été rude. Il n’était pas question pour eux de laisser leur chienne dévorer celle d’à-côté.
De plus, en maîtres responsables, ils craignaient qu’elle ne morde un enfant.

L’idée les a effleurés de s’en séparer.
Ce que j’aurais personnellement très mal vécu, et qu’ils auraient supporté encore plus mal.
Mais une réflexion commune entre Véronique, son mari et ses enfants les ont amenés à revoir les bases de l’éducation qu’ils ont donnée à Baboune.
Ils ont donc contacté un moniteur canin pour prendre son avis et suivre quelques séances avec leur chienne, ont modifié ses habitudes de vie et envisagent de la stériliser.

Je crois qu’il n’y avait pas moyen de mieux faire.
Un coup de chapeau: leur réaction pourrait servir d’exemple…

Martine Bernier