L’Art culinaire et moi…

J’ai reçu quelques messages personnels, suite à mon repas de vendredi soir, me demandant comment allaient mes voisins, conviés à venir partager ce grand moment d’anthologie. Heu… à mon avis, ils ne sont pas près de l’oublier.

Au matin,  j’ai appris une nouvelle qui m’a totalement horrifiée: trois de mes convives ont été malades durant la nuit. Trois sur neuf… C’est carrément un génocide! Véro,  elle, n’a pas été affectée par mon Rithon Martinien dont on ne peut pas dire que la principale particularité soit la légèreté.. Elle a tenté par tous les moyens de me consoler. Mais peine perdue, je m’en voulais beaucoup d’avoir manqué occire mes amis!!

Pas rancuniers, mes pauvres survivants ne semblent pas m’en vouloir. En revanche, ils ne sont pas très enthousiastes à l’idée que je leur reprépare un autre repas pour me racheter. J’ai pour consigne d’apprendre la cuisine en vitesse pour leur visite en Suisse.

M.B.

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.