octobre 2009
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 2 octobre 2009

L’Homme de l’Eau m’a appelée aujourd’hui.
Il a toujours cette voix grave, très belle.
Et c’est de cette voix qu’il m’a raconté cette histoire…

Animé par une passion pour l’archéologie, il a participé à de nombreux chantiers de fouilles.
Un jour, avec ses trois acolytes, ils ont trouvé.. un sarcophage en bois.
Il a été ouvert en présence des représentants des Monuments Historiques.
Et là…

De sa voix grave, il m’a dit:
« Nous avons soulevé le couvercle. Le personnage qu’il s’y trouvait était très bien conservé, dans son linceul.
Et tu sais ce qu’il y avait, au doigt sa main gauche?
Une bague sertie d’une émeraude…
Elle avait toujours ses reflets verts…
Ca a été un moment très fort. »

Difficile de faire plus réaliste et cartésien que l’Homme de l’Eau, qui est aussi doué en la matière que le Visiteur des Etoiles.
Mais cette émotion-là, quand il en reparle, on sent qu’elle l’a marquée à vie. J’aime nos conversations.

En début de soirée, mon Visiteur des Etoiles a presque réussi à me faire pleurer de rire.
Il vient de vivre une semaine harassante, et m’expliquait combien il est fatigué.
La conversation nous a entraînés à parler de l’art de la sieste et de ses bienfaits réparateurs.
Et il m’a expliqué qu’il participerait volontiers à un stage de sieste.
Stage de sieste???
J’ai d’abord cru qu’il se moquait de moi, et cela m’a amusée.
Mais non, c’était très sérieux, et cela m’a plus amusée encore.
Il a protesté avec véhémence de sa bonne foi, s’indignant de mes fous rires et du fait que « toi, une journaliste qui a écrit des textes très sérieux sur le sujet, tu mets en doute le fait que l’on puisse organiser des stages pour apprendre à faire la sieste!!!!! »
Il a néanmoins avoué qu’il ne savait pas si cela existait, mais que, si si si, très certainement.
Comme je lui disais que s’il y participait un jour, je mourrais d’envie de l’y accompagner, il a re protesté: « Ah non, alors! Pas question que je t’entende glousser comme une poule pendant que je me concentre! »
J’étais écroulée. Il y avait du rire dans sa voix, même s’il jouait la grande scène du II. C’est comme un jeu entre nous.
Il me touche et m’amuse à la fois.

En cette fin de soirée, je suis soulagée d’un poids énorme. Les médicaments que je donne à Scotty pour fluidifier le sang qui va vers son cerveau font des miracles. Si ce matin elle souffrait toujours beaucoup, cet après-midi elle allait beaucoup mieux. Le vétérinaire m’avait dit que cela pouvait faire des miracles, mais à ce point, je n’osais pas y croire.. Quel bonheur…

Un petit passage sur skype m’a permis de retrouver mon Triangle d’Or, ce soir. Il ne manquait que mon bon géant et Clément. Demain, peut-être?

Martine Bernier