novembre 2009
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 2 novembre 2009

Elle allait mieux. Ou en tout cas en donnait-elle l’impression.
Tout s’est effondré dans la nuit.
Scotty, ma petite chienne Scottisch terrier, pour ceux qui n’auraient pas suivi, a fait une crise d’épilepsie alors rien ne laissait prévoir une chose pareille hier soir.
Encore  le fameux sixième sens, sans doute… toujours est-il que j’ai senti que quelque chose n’allait pas en fin de nuit.
Je l’ai trouvée tremblante, chancelante, tombant sans cesse. Elle avait ce regard si particulier qu’elle n’a que quand elle va très mal.
Dans ces moments-là, elle,  petite boule d’indépendance et de malice, a besoin de moi.
Je l’ai prise dans mes bras et je l’ai rassurée, calmée, caressée.
Je suis restée longtemps ainsi, par terre, mon chien serré contre moi.
Comme elle adore sortir, j’ai pensé que l’air frais lui ferait peut-être du bien.
Mais elle n’a pas pu tenir sur ses pattes. J’ai dû la porter pour rentrer.

En rentrant, je lui ai proposé à  manger. Et là , j’ai eu la surprise de voir qu’elle avait très faim malgré le choc.
Quand elle a terminé, elle s’est couchée et a dormi comme une masse, longtemps.
J’allais regarder de temps en temps si elle respirait encore.
Pendant son sommeil, j’ai appelé le vétérinaire neurologue qui la suit et qui m’avait prévenue qu’il pressentait de l’épilepsie.
Nous irons le voir dans la semaine. Retour à  la case départ…

Ce soir, elle a eu un deuxième début de crise. Mais cette fois j’étais auprès d’elle et l’épisode a été moins dur.
Une heure après, elle courait dehors…
Mais de retour dans l’appartement, elle était à  nouveau prostrée… pour se retrouver pleine d’entrain une demi-heure plus tard.

J’ignore si, parmi les personnes qui lisent ce blog, quelqu’un a déjà  été confronté à l’épilepsie chez un animal, mais si c’est le cas, je prendrais son expérience avec reconnaissance.
Je me sens complètement démunie face à  ce phénomène qui m’est inconnu.
J’en saurai plus dans la semaine, et je sens que je vais potasser une partie de la nuit.

Il n’est pas envisageable pour moi de perdre mon chien en ce moment.
Mais ce nouveau symptôme qu’est l’épilepsie dans l’évolution de son état se soigne-t-il…?

Martine Bernier

J’ai ce soir une pensée pour un bout de chou (un grand bout de chou, mais bout de chou quand même…) entré aujourd’hui à l’hôpital pour une semaine d’examens.
Cela me ramène à des souvenirs non cicatrisés.
Que cette semaine passe vite pour lui comme pour ses parents, et soit porteuse de bonnes nouvelles…